Haut Conseil Islamique du Mali : Les conseils de Mahamoud Dicko à Cherif Ousmane Madani Haiadara

Le nouveau président du Haut Conseil Islamique du Mali, Cherif Ousmane Madani Haidara, accompagné d’une forte délégation de son bureau, a rendu une visite de courtoisie, le lundi dernier, à son prédécesseur, l’Imam Mahamoud Dicko. L’occasion pour le président sortant de donner des conseils au guide spirituel de Ançar-dine et prier pour la paix au Mali.

C’est fait ! Le nouveau président du Haut Conseil Islamique était chez son frère et prédécesseur, l’Imam Mahamoud Dicko. Dans une vidéo de 5 minutes 09 secondes, le président sortant de Haut Conseil Islamique du Mali a donné de sages conseils au nouveau pour la réussite de ses missions. La patience est l’une des qualités qu’a conseillées Mahamoud Dicko à Cherif Ousmane Madani Haidara. « Quand tu es leader, on te dis tout, on fait tout. Mais quand tu acceptes tout, cela pour Dieu, c’est aussi une prière et c’est ce qui fera que le Bon Dieu t’aidera », déclare Mahamoud Dicko s’adressant au nouveau président du Haut Conseil Islamique. Le proche du chérif de Nioro explique ses 11 ans d’expérience à son successeur : « l’expérience que j’ai eue pendant mes 11 ans à la tête de cette structure, c’est qu’il te faut deux choses : sois patient, et travaille au nom de Dieu », dit-il. Pour l’imam Dicko, c’est vrai que l’Être humain peut se tromper, sera toujours guidé dans son combat au nom de Dieu.

Après avoir souhaité tous ses vœux de réussite à Haidara et à son bureau, l’Imam Mahamoud Dicko a prié pour la paix au Mali. Selon lui, le Mali a actuellement besoin que les citoyens se donnent la main, s’acceptent, et soient solidaires les uns envers les autres. Sans langue de bois, le président sortant du Haut Conseil Islamique affirme que les Maliens sont obligés de se donner la main et de vivre en paix. Pour lui, en tant que leaders religieux, et mêmes des citoyens maliens, ils ont une obligation de contribuer pour la paix dans ce pays. « Que les gens soient patients, tolérants les uns envers les autres pour que nous sortions de cette crise », dira-t-il à ses hôtes. La rencontre a pris fin par une prière.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here