Prévention des inondations à Bamako: 2 milliards pour sur-creuser des marigots et collecteurs naturels

Le ministre de l’Administration territoriale Boubacar Alpha BA a procédé, le samedi dernier, au lancement du surcreusement des marigots et collecteurs naturels dans le District de Bamako. Le coût de cette opération est estimé à plus de deux milliards de FCFA.

Dans le cadre de la prévention des inondations à Bamako, la mairie centrale et les six communes de la capitale, en collaboration avec le ministère de l’Administration, ont lancé, le samedi 22 juin 2019, les opérations de surcreusement des marigots et collecteurs naturels. La cérémonie était présidée par le ministre Boubacar Alpha BA en présence du représentant du maire du District, Ibrahim Dioné, ainsi que des élus communaux. Étaient présents à la cérémonie des services des responsables des services techniques de la mairie centrale, dont Moussa BOCOUM, directeur général de la Cellule technique d’appui aux collectivités territoriales.

Assurant la maîtrise d’ouvrage de l’opération, selon M. BOCOUM, elle ne concerne pas tous les marigots et collecteurs naturels de Bamako.

« Les marigots retenus sont au Koflatiè qui prend sa source à Kalaban-Coura jusqu’au niveau Pont tordu à Niamakoro et qui continue vers le marigot de Sogoniko jusqu’au fleuve Niger », a précisé Moussa BOCOUM. Outre, le surcreusement des marigots, des collecteurs sont également prévus par le projet. Après cette opération, a promis M. BOCOUM, les dispositions seront prises pour sécuriser les sites.

Le représentant du maire de Bamako, Ibrahim DIONE, a déclaré que deux milliards de FCFA seront injectés dans ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la prévention des inondations à Bamako. Selon lui, c’est une anticipation aux alertes et au risque élevé des cas de catastrophe de cette année.

« Suite aux inondations du 16 mai dernier, la mairie centrale a tenu une session extraordinaire au cours de laquelle une commission chargée de la prévention des risques et catastrophes dans le District a été créée en concertation avec les maires des six communes », a indiqué Ibrahim DIONE, 2e adjoint au maire de Bamako.

Puis, il a informé que cette commission a établi un programme d’urgence d’intervention dans le but de prévenir les inondations. Parmi ces actions figurent le curage des caniveaux et le surcreusement des marigots ainsi que des collecteurs.

Il a aussi rappelé que l’assainissement s’inscrit parmi les priorités du gouvernement et des autorités communales. Seulement, reconnaît-il, la tâche n’est pas si aisée avec une population de plus de 3 millions d’individus qui produisent 1620 tonnes de déchets par jour.

Pour sa part, le ministre de l’Administration territoriale a rassuré les élus de l’accompagnement et du soutien du gouvernement pour la prévention des risques et catastrophes. Aussi, a-t-il invité, les élus à une synergie d’actions.

« Les catastrophes sont dues à la construction des maisons dans les lits mineurs des marigots. C’est ce qui bloque l’eau et qui fait que l’eau rentre dans les concessions. Donc, les maires vont veiller à ce que cela ne soit plus », a souligné le ministre Boubacar BA.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here