Dialogue politique national inclusif : Pour le Triumvirat, c’est l’occasion d’être utile au Mali

Nommés lors d’un Conseil des ministres extraordinaire, les facilitateurs du dialogue politique national inclusif ont été officiellement installés dans leurs fonctions le mardi 25 juin par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Le triumvirat est présidé par le Pr. Baba Akhib Haïdara, médiateur de la République, Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier ministre et Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre de la Culture. L’ambassadeur Cheick Sidi Diarra préside le Comité d’organisation en charge de la préparation matérielle et scientifique du dialogue.

 

Considérant que le dialogue national est un outil indispensable de la prévention et de la gestion de la crise, le président de la République, après sa main tendue, a nommé trois personnalités pour conduire ce dialogue ainsi que le processus des réformes institutionnelles.

A travers ce dialogue politique inclusif, il s’agira de faire l’inventaire des problèmes auxquels le pays est confronté avec l’ensemble des acteurs et de proposer des solutions avec un chronogramme et un plan d’actions de mise en œuvre. La  mission du triumvirat, sous l’autorité du président de la République, consistera à assurer l’inclusivité du dialogue politique avec l’ensemble des forces vives de la Nation, assurer l’adhésion des acteurs aux résolutions et conclusions du dialogue, ainsi qu’aux réformes politiques et institutionnelles. En plus, il s’agira pour l’équipe d’assurer l’orientation du dialogue, connaître les attentes de toutes les forces vives, contribuer à l’apaisement du climat social et trouver un consensus politique en vue de l’organisation des élections, etc.

La mission est difficile, mais pas impossible compte tenu de la carrure des trois personnalités nommées, témoigne le président IBK. “Aminata Dramane Traoré, une femme attachée au terroir, au territoire, à l’Afrique. Une femme au verbe clair et haut. Baba Hakib Haïdara, militant infatigable, persuasif et loyal. Il vient à cette mission, fort de décennies d’expérience, dans la science de l’écoute, de l’interaction et de la synthèse. Puis, Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier ministre, homme d’action porté sur le résultat, avec la poigne et l’autorité qui lui sont reconnues, mais également avec le respect qui lui est témoigné, y compris par ses adversaires”, a commenté IBK. Et d’ajouter : “dans ces travaux, vous aurez certes besoin de tout le Mali dans son ensemble, mais pour coordonner et harmoniser cet ensemble, un homme d’expérience vous accompagne, l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra dont le parcours pour le moins élogieux milite en tout point pour lui, là encore au bénéfice du pays tout entier”.

Au nom des médiateurs, Baba Hakib Haïdara a remercié le président pour la confiance et pour l’occasion qui leur a été donnée “pour être utile à notre pays”. “Nous sommes conscients que la tâche est complexe et délicate. Mais l’honneur qui l’accompagne et le sentiment national qui habite chacun de nous, nous aideront à en supporter la charge”, a laissé entendre le médiateur de la République.

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here