Accord de défense entre le Mali et la Russie : Que faut-il en comprendre ?

Une bonne diversion où les terroristes tuent les militaires, les civiles, les élus, les autorités traditionnelles et religieuses et commettent des génocides. Face à cela, la communauté internationale et ses envoyés civils et militaires font pression sur le peuple et le gouvernement malien pour doter Kidal en système de communication téléphonique haut de gamme et développer le “nord”.

La communauté internationale s’en fout des morts, de la famine instaurée et celle à imposer en partenariat avec les terroristes qui ont décrété: “Pas de culture cette année en zone dogon”. Et pour compléter, le Gouvernement ne donne pas des engrais au reste du pays pour cultiver. Soumettre le peuple malien en ajoutant la famine provoquée au programme est la dernière trouvaille du système. La Minusma en est le chef d’orchestre. Voilà le contexte de la signature d’un accord de Défense entre le Mali et la Russie.

À cela, s’ajoute le fait que les Maliens attendent éternellement, DESESPEREMENT, un sauveur. (Ils n’ont qu’à attendre. Surtout les jeunes).

C’est sur ce tableau qu’on nous balance en pleine gueule l’image de Dahirou Dembélé (générale et ministre de la Défense) serrant la main de Sergueï SHOÏGOU (général et ministre de la Défense). La photo leurre qui fait saliver les Maliens est accompagnée d’une légende : “Le Mali et la Russie signe un Accord de Défense”. Les Maliens s’emballent: “La Russie va nous sauver!!!”.

Ledit accord est signé le 26 juin 2019. À quelle occasion? Par qui? Dans quel contexte. Cela fait cinq ans que le ministère russe de la Défense organise un salon international pour exhiber et vendre ses armes. En résumé: “Army 2019”. Il est en train de devenir le plus grand salon de business militaire au monde et de plus en plus de gens y vont. Cette année, le Salon a reçu: 14 pays participants, 55.00.00 visiteurs, 400 journalistes étrangers, 146 événements au programme, 30 avions en démonstration et 20 ministres de la Défense. Parmi eux, le ministre de la Défense du Mali, Dahirou Dembélé. C’est en marge de ce salon de show et de business militaire qui a duré du 25 juin au dimanche 30 juin 2019 que l’Accord de Défense a été signé entre…deux ministres de la Défense. Quelle valeur donner à un tel “accord”? À vous de voir. Notre rôle est de vous informer et de vous édifier. Le reste vous appartient. En attendant, continuez à attendre un sauveur. Vous attendrez éternellement.

A.Tall

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here