Litige foncier à Gouana : un ex-militaire accuse le chanteur Salif Kéita

A Gouana, un litige foncier oppose l’artiste planétaire Salif Kéita à un ancien militaire de la garde nationale, Mahamadou Sinayoko. Au coeur du problème, une parcelle de terrain d’une superficie de 5 hectares dans le cercle de Kati.
Mahamadou Sinayoko, qui se dit victime d’une arnaque sur sa parcelle par l’artiste Salif Kéita à travers un géomètre, s’est présenté à nous avec un document de vente délivré par le chef de village de Gouana, Ngolo Coulibaly attestant avoir vendu un champ de cinq hectares à Mahamadou Sinayoko, un ancien de la garde nationale, domicilié à Lafiabougou pour la somme de 2,5 millions de F CFA. L’attestation qui porte le nom des témoins a été délivrée, le 23 octobre 2003.
Aux dires de Sinayoko, contre toute attente, il a été bloqué par Salif Kéita, à travers les agissements d’un géomètre affirmant agir en son nom, alors qu’il voulait procéder au morcellement de sa parcelle. L’artiste, à en croire Mahamadou Sinayoko, revendique un titre foncier d’une superficie de cinq hectares sur la même parcelle. Un titre dont les traces n’existent nulle part dans les archives des domaines à Kati, selon Mahamadou Sinayoko.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here