Hémorragie au sein de la majorité présidentielle : Un divorce virtuel !

Sans doute déterminé à ne pas laver les vaisselles d’un festin auquel ils n’ont pas pris part, de nombreux partis politiques et associations ont claqué la porte de la majorité pour porter sur les fonts baptismaux un nouvel regroupement politique. Mécontents de leur absence dans le gouvernement  du Dr Boubou Cissé, les partants ont réaffirmé leur soutien au président IBK et au PM. Malgré les arguments avancés par les membres du nouveau regroupement, le doute persiste sur leur sincérité. Pour quelle raison peut-on claquer la porte d’un groupe de soutien au président pour en créer une autre avec les mêmes objectifs ?La manœuvre est familière et l’opinion est  assez édifiée sur les motivations de ces auteurs dont le but est de se mettre en valeur pour s’attirer les faveurs du pouvoir en place ou demeurer à proximité pour saisir les opportunités.

De l’avènement de la démocratie à nos jours, le vainqueur des élections présidentielles  a été toujours au cœur d’une convoitise dont la sincérité a toujours suscité des interrogations. Les acteurs politiques n’ont jamais manqué d’imagination pour rester dans les grâces du pouvoir ou conserver leur rang dans les instances de décision pour préserver leur intérêt personnel. Malgré le discrédit que cette pratique a jeté sur les formations politiques du pays, tout indique qu’elle a de beaux jours devant elle car il semblerait que l’intérêt est secondaire. Après plus de 30 ans d’exercice démocratique, il est regrettable de constater que la plupart des acteurs politiques se comportent comme des promoteurs de GIE. Le soutien  ou la fidélité au président n’est qu’une couverture et les arguments avancés ne visent qu’à faciliter le passage de la pilule. Les attentes des partis et associations du nouveau regroupement n’ont pas été comblées au sein de la majorité présidentielle si l’on en croit par le ton et la conclusion de leur rencontre avec le PM. Leur départ de la majorité n’est qu’une diversion et mieux un divorce virtuel pour attirer l’attention du président de la république afin de monnayer sans intermédiaire leur soutien.

Bouba Sankaré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here