Préparatif du dialogue politique inclusif : Le ministre Amadou Thiam reçoit les membres de l’ADEMA Association

Dans le cadre des préparatifs du dialogue politique inclusif, préconisé par l’accord politique de gouvernance signé le 2 mai dernier, le Ministre de la Réformes institutionnelles et des relations avec la société civile, Amadou Thiam, a reçu, le jeudi denier,  les membres de l’Adema Association.

-Maliweb.net- Objectifs : recueillir les avis de cette organisation de la société civile sur la question des réformes constitutionnelles. La délégation de l’Adema Association était conduite  par sa présidente  Mme Sy Kadidiatou Sow et l’ancien président de l’Assemblée nationale, Pr Alioune Nouhoun Diallo.

A travers cette rencontre, le ministre chargé des réformes constitutionnelles dit vouloir chercher  à mettre en place une cadre consultatif formel avec la société civile, s’entendre avec elle sur son format et établir son rôle dans la réussite du dialogue politique inclusif en perspectif. « Nous travaillons de telle sorte que toute la société civile puisse prendre part à ce dialogue politique inclusif, à l’appropriation des termes de références, qui ont été déjà conçus et qui feront l’objet s’un atelier de validation par la commission préparatoire du dialogue, soient pris en compte par tous, pour que la feuille de route  qui y sortira du dialogue puisse bénéficier d’une adhésion populaire », a déclaré Amadou Thiam. Ce dernier dit apprécier la franchise et l’apport qualitatif des membres de l’ADEMA Association en termes de propositions dans la consolidation de la démocratie.il a invité cette association,  qui a largement contribué à l’avènement de la démocratie ,  à davantage de réflexion pour améliorer le processus du dialogue en vue. Il a annoncé une rencontre avec le triumvirat, mis en place par le Président de la République, et son département pour une mise en commun des avis recueillis sur le sujet du dialogue.

Mme Sy Kadidiatou Sow a exprimé clairement la position, les craintes de l’association par rapport au processus des réformes constitutionnelles qui, selon elle, doivent être menées dans le cadre d’un dialogue inclusif. Il est important pour l’ADEMA Association qui tout le monde se retrouve pour discuter la feuille de route la meilleure pour le Mali, a déclaré Mme Sy Kadidiatou Sow, qui renchérit  « Nous avons insisté auprès du ministre de laisser les maliens de décider de ce qui doit être réformé ou pas ». ADEMA Association a émis des inquiétudes par rapport à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation relatives à la volonté de certains de l’accord au niveau national et international de vouloir accélérer la révision de la Constitution. « Si c’est ça la motivation de certains, nous avons dit au ministre que cela ne conviendra pas aux Maliens  parce que certaines dispositions de l’accord consacre la partition du pays… », a-t-elle indiqué.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here