CAN TOTAL EGYPTE: Les journalistes qui ont couvert plus de 10 CAN Célébrés

En marge de la 32è Can Total, les membres de l’association internationale de la presse sportive (Aips) ont célébré des journalistes vétérans qui ont couvert 10 ou plus de la coupe d’Afrique des nations samedi 12 juillet lors d’une cérémonie colorée au Caire. Au nombre d’eux, se trouve Bakary Diakité dit Boubacar Sarr de les Echos.

Organisée sous le haut parrainage de Mohamed El Sissi, président de la République d’Egypte, du ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports Ashraf Sohby ainsi que du président de l‘Association internationale de la presse sportive (Aips) Giani Merlo, assisté du président de la
section locale d’organisation de la Can Egypte 2019 Hassan Khalafalla et du président Aips-Afrique Mikel Obi, cette cérémonie a permis de distinguer les hommes des médias africains et internationaux qui ont couvert 10 ou plus de 10 Can dans leur carrière. Dans ce cercle fermé,
figure en lettre d’or, l’un des jeunes de la presse sportive malienne et africaine. Il s’agit de Boubacar Diakité « Sarr ».

L’enfant de Bérèko dans le Cercle de Yaanfolila, arrondissement de Yorobougoula, région de Sikasso a son actif, 10 participations à la plus grande compétition du football africain. Il a participé à sa première Can en 2002 au Mali. Depuis, Sarr n’a plus manqué aucune compétition de la Can. Ainsi il a été l’œil de les Echos respectivement en Tunisie en 2004, en Egypte en 2006, au Ghana en 2008, en Angola en 2010, au Gabon-Guinée Equatoriale en 2012, en Afrique du Sud en 2013, en Guinée Equatoriale en 2015, au Gabon 2017 et actuellement en Egypte en 2019.

Pétri de vécu et d’expérience, pour avoir avoir également à son actif 4 Coupes du monde (2006, 2010, 2014 et 2018), 2 coupes du monde juniors ( 2009 et 2015) une coupe du monde cadets (2015) et 2 coupes du monde féminine (2011 et 2018). A noter également la couverture de la dernière Ligue des champions entre Liverpool et Tottenham à Madrid sur invitation.

Sarr détient tout simplement un record absolu sans compter les Chan et les compétitions de clubs toutes disciplines confondues.

C’est donc plus de 15 ans de travail et de voyage dans les quatres coins du monde entier qui ont été récompensés samedi en présence de l’ambassadeur du Mali en Egypte, general Mamadou Mangara. Une véritable icône qui fait désormais la fierté de la presse sportive malienne. Ce n’est pas Gianni Infantino,,le président de la Fifa qui dira le contraire.

Ce dernier lui a tiré le chapeau récemment à Paris lors du Colloque sur le foot féminin.
Félicitations à notre collaborateur dépuis la Can Mali 2002.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here