«Stop! Trop de morts»: Plusieurs personnalités ont signé le Manifeste

Plusieurs personnalités ont signé le Manifeste du Collectif «Stop! Trop de morts». La cérémonie solennelle de signature a eu lieu, ce samedi 14 juillet, à la Maison de la presse. Des leaders d’opinion de différentes couches sociales ont apposé leur signature au bas du document.

Maliweb.netUne initiative de plus, mais une initiative de trop», a indiqué d’emblée les auteurs du manifeste. Au cours du dernier trimestre de 2018, rapporte le manifeste, l’exacerbation de la crise sécuritaire au Mali atteint son paroxysme. «De multiples facteurs ont conduit à un fort repli identitaire/ethnique et la multiplication et l’intensification des conflits entre groupes socioprofessionnels avec, en toile de fond, la création de milices d’auto-défense», constatent les initiateurs du document.

Conscients de la menace que ce conflit représente pour l’unité nationale, l’intégrité du territoire et pour l’avenir du Mali, des Maliens «de tous bords », ont créé le collectif  «Stop ! Trop de Morts». C’était le 21 juin 2019, à Bamako. Le collectif appelle à un sursaut national et se fixe comme objectif de «faire baisser les tensions nées de cette situation». Pour atteindre cet objectif, explique Adam Dicko, présidente de l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté active et la Démocratie (AJCAD) et porte-parole du collectif, les actions suivantes seront entreprises: sensibiliser l’opinion nationale; influencer les politiques pour le retour l’Etat dans les zones concernées; jeter les bases d’un dialogue social.

Le rappeur Master Soumi, coordinateur principal des activités du collectif, a, en bambara, souligné, l’urgence de se donner les mains. «Personne, a-t-il longuement insisté, ne viendra régler ce problème à la place des Maliens». La solution, a conclu l’artiste, passe par la prise de conscience de chacun. Après les propos liminaires, place à la signature. Plusieurs artistes de renom notamment: Kandia Kouyaté, Djènèba Seck, Mylmo, ont signé le Manifeste. Des leaders des communautés peule et dogon, des représentants des formations politiques et des leaders religieux à l’instar de l’imam Ibrahim Kantaoont aussi marqué leur adhésion à l’initiative.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here