Contre les massacres des populations dans le centre du Mali : Le Collectif ‘’Stop ! Trop de Morts’’ porté sur les fonts baptismaux !

A la Maison de la presse, le samedi 13 juillet, le collectif ‘’ Stop ! Trop de morts’’ a animé une conférence de presse pour marquer son lancement et la signature de son manifeste. Au présidium, on pouvait noter la présence de la présidente exécutive de l’AJCAD, Adam Dicko, avec à ses côtés l’artiste rappeur, Ismaël Doucouré, alias ‘’Master Soumi’’. L’évènement a enregistré la présence de plusieurs autres acteurs de la société civile, en l’occurrence, le coordinateur de l’ONG Alfarouk, Ibrahim Kantao et l’artiste, Kandia Kouayaté.

« Nous sommes tous concernés, ensemble pour l’apaisement.. » tel était le thème de cette conférence.

En prenant la parole, Adam Dicko dira que le manifeste a été élaboré sur une base scientifique de la situation dans le centre du Mali. Depuis 2018, dit-elle, la crise a pris une autre forme avec des massacres de masse, notamment à Koulongo, Ogossagou et Sobaneda. « Cette situation nous interpelle tous »-a t- elle déclaré.

Selon elle, le manifeste s’articule autour de trois axes d’interventions prioritaires. Il s’agit, cite-t-elle, de la sensibilisation de l’opinion nationale, de l’influence politique et du dialogue social.

Dans son argumentaire par rapport au 1er axe d’intervention, elle dira qu’il faut de la sensibilisation pour dissiper l’amalgame entretenu par certains autour de la crise dans le Centre. Ensuite, elle a souligné qu’il faut de la sensibilisation pour proscrire la conception conflit intercommunautaire montée de toutes pièces.

Quant au 2ème point, l’absence de l’Etat dans ces zones est la véritable raison de l’exacerbation des crises dans les zones d’insécurité. « Nous allons nous investir pour le retour de l’Etat » a-t-elle promis.

Par rapport, au dialogue social, 3ème axe d’intervention du collectif, elle dira qu’un cadre de dialogue entre communautés touchées par la crise sera créé et élargi à l’ensemble des Maliens.

Sur le manifeste de leur Collectif, Adam Dicko,fera savoir, que toute personne signataire de ce manifeste s’engagera à respecter le Mali dans sa diversité et son unité.

A sa suite, l’artiste ‘’Master Soumi’’ a commencé à remercier les artistes, qui se sont fortement mobilisés à cet évènement. Ensuite, comme plusieurs autres intervenants, il s’est indigné par rapport aux tueries dans le centre du Mali et a interpellé la jeunesse à se mobiliser pour dire stop à ces tueries de masse.

Dans son manifeste, le ‘’ Collectif Stop ! Trop de morts’’ analyse que le Mali est rentré dans un cycle infernal de succession d’attaques contre les villages dans la région de Mopti en début d’année 2019. Aussi, le collectif estime dans ce même manifeste que les plus meurtrières ont commencé dans le village de Koulongo avec 37 morts, suivi d’Ogossagou avec plus de 160 morts et de Sabane Da , 35 morts et des portés disparus.

« Conscient des menaces que représente cet état de fait sur l’unité nationale, l’intégrité du territoire ; bref sur l’avenir du Mali ; des Maliennes et Maliens de tous bords, sans distinction d’âge ni de sexe encore moins de croyance ont initié le collectif Stop ! Trop de Morts » peut-on retenir de ce manifeste. Qui a été signé par plusieurs personnes.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here