Transhumance politique : l’honorable Bafotigui Diallo officialise son adhésion au parti Yelema

Longtemps annoncé  par les rumeurs comme proche à l’ancien premier ministre, Moussa Mara,  le député démissionnaire du parti présidentiel Rassemblement pour Mali (RPM), l’honorable Bafotigui Diallo a déposé ses valises de militant dans le parti Yelema.  Cette adhésion de taille a été officialisée par la section de la commune VI du dit parti lors d’un point de presse, le samedi dernier,  dans le quartier de Magnambougou, Bamako.

Maliweb.net-  La famille du parti de l’ancien premier ministre, Moussa Mara , s’agrandit  avec l’arrivée de l’honorable Bafotigui Diallo, élu en commune VI du district de Bamako. Cela, après une  période de lourde épreuve marquée par la démission de plusieurs membres du comité exécutif.   Elu en 2013 sous les couleurs des Tisserands, l’honorable Bafotigui Diallo a démissionné de ce parti plus tard. Aujourd’hui, ce député, réputé pour ses prises de positions contre celles mêmes édictées par la majorité présidentielle à laquelle il appartenait, a décidé de tenter une nouvelle aventure politique.

« Démissionnaire du RPM pour des raisons connues de tous, surtout pour mon franc parlé et ma ferme volonté de combattre la corruption même dans ma famille politique, j’ai décidé de vous appeler ce matin pour vous faire part d’un nouveau chapitre de ma vie politique. J’ai décidé d’intégrer en toute liberté le parti YELEMA (le changement), un parti qui m’a séduit de par ses valeurs qui sont la vérité, la transparence en toute circonstance, l’intérêt général au-dessus des intérêts privés, la responsabilité à la base et surtout la méritocratie », a déclaré comme mots introductif le nouveau adhérant.

Pour lui, au-delà  de ces valeurs, le parti Yelema regroupe des cadres de valeurs. Ainsi, il a tout de suite rendu hommage au  leadership président du parti,  Moussa Mara, qu’il a qualifié d’un leader  « de clairvoyant, constant et patriote ». Evoquant en cette circonstance l’actualité politique,  le nouvel adhérant  a indiqué que   « c’est Moussa Mara qui a proposé au président IBK de séjourner au moins 15 jours au centre de notre pays dans le but de trouver une issue heureuse à la crise malienne ».  A l’en croire, cette proposition a persuadé le Président de la République  à instruire au chef  le gouvernement, Boubou Cissé , a passé  5 jours  au centre.

Dans ce sillage, il proposera au président de l’Assemblée nationale de tenir toutes les séances plénières d’un an dans les régions du centre, du nord, notamment à Kidal.  Il dit compter sur la presse  pour que son vœu se réalise, car, dit-il,  les députés et le reste des Maliens  sont conscients que les amis du pays occupent la région de Kidal sans eux. Devant la presse, cet élu de la nation a tenu à porter une précision de taille sur la notion de majorité ou d’opposition au Mali. Selon lui,  la notion de majorité ou d’opposition est galvaudée au Mali.

Par ailleurs,  il a lancé un appel à ses compatriotes à  travailler main dans  la main de manière à ce que l’histoire retienne  les  grandeurs valeurs maliennes soient la solution de la crise. Cette adhésion  a été émerveillement accueillie  par le  secrétaire général du parti Yelema, Abdine Sangaré, qui au nom du président du parti Moussa Mara, a rassuré l’honorable Bafotigui Diallo  qu’il aura toute sa place au sein du parti  Yelema.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here