Affaire de détournement de céréales du PM: la jeunesse accuse, le préfet dément

Une semaine après la visite du Premier ministre Boubou Cissé dans la région de Mopti, qui a été marqué par la remise de don de céréales aux populations la polémique enfle autour de cette donation. C’est ainsi que le président de l’association Saghan Cire, M. Hamadoun Bah accuse déjà les autorités locales de détournement à ciel ouvert de 8 000 tonnes vivres offertes par le Premier ministre lors de son déplacement dans le centre du pays.

Le Président de l’association Saghan Cire (Jeunesse de Mopti), Hamadoun_Bah, alerte : ‘’il y a Scandale et détournement de dons dans la région de Mopti. Les 8000 tonnes de vivres accordées par PM lors de sa visite, aux populations de la région sont en train d’être détournées’’.

Il a pointé un doigt accusateur, notamment au Préfet du cercle de Mopti, en complicité avec certains sous-préfets et élus communaux.

« Selon nos sources, le Préfet du cercle de Mopti en complicité avec certains sous-préfets et élus fait des coupes sur les quantités destinées à certaines communes. Les coupes sont :

– Commune de Koubaye, 16 T prévues, 4 T et 1/2 coupées et 11 T et 1/2 à la population ;

– Commune de Salsalbe : 16 T prévues, 4 T et 1/2 coupées et 11 T et 1/2 à la population ;

– Commune de Kounari : 40 T prévues, 10T coupées et 30T à la population (le 1er adjoint au maire a contesté ce vol) ;

– Commune de Fatoma la distribution est verrouillée et floue.

Les agents du PAM ont aussi reçu leurs parts dans cette opération malsaine », a posté le président de l’association Saghan Cire sur sa page.

Du côté de Dialoube, le Maire a bloqué les vivres de sa commune au domicile du «député « Samba_Yattassaye, a déploré M. Bah.

« Au moment où nos parents vivent l’enfer, ces vampires immondes se partagent nos vivres sans crainte et sans conscience. Nous lançons un appel pressant aux plus hautes autorités de prendre des mesures immédiates pour la bonne distribution des dons et sanctionner ces indignes. Nous demandons la mobilisation de la jeunesse et de toutes les bonnes volontés pour faire valoir le droit et la justice », a-t-il ajouté.

Du côté de la préfecture de Mopti, la réaction ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué en date du 13 juillet 2013, le préfet, balaie d’un revers de la main les accusations du président de l’association de jeune et annonce même une action judiciaire pour diffamation.

« Le Préfet du Cercle de Mopti porte à la connaissance de l’opinion publique locale, régionale et nationale que les allégations de Hamadoun BA de l’Association Saghan Ciré contenues dans son « post » du 12/07/2019, faisant état de détournement à ciel ouvert des céréales de la distribution alimentaire offertes par Son Excellence Boubou CISSE Premier ministre en visite dans la région de Mopti le 03 juillet 2019 ne sont que des déclarations mensongères, gratuites et diffamatoires qui ne resteront pas impunies puisqu’une plainte a été déposée à son encontre ».

Selon le préfet, qui jugé bon de recadrer les propos de M. BA, sur 8000 tonnes offertes par le PM, la dotation de la région de Mopti est de 6000 tonnes. La différence de 2000 tonnes revient à la région de Ségou.

Au niveau même de la région de Mopti, la dotation du Cercle de Mopti est de 965 tonnes sur les 6000, a-t-il indiqué.

Selon lui, les stocks des Communes de Dialloube, Fatoma, Kounari n’ont pas été livrés au moment de la déclaration. Son transporteur Salia A. TOURE, qui en a eu le marché au niveau du Commissariat à la Sécurité Alimentaire, ne s’étant pas encore manifesté. ‘’Le constat de présence encore de la dotation des communes citées a été fait par voie d’huissier Commissaire de Justice Siaka TRAORE, ce jour 13 juillet 20l9’’, a rassuré le préfet.

« Au moment où les Maires sont en train d’identifier des magasins de stockage, les Sous-préfet sont en train de créer des commissions de distribution par commune et où le Préfet attend que la totalité de la dotation du Cercle soit effectivement livrée pour procéder au lancement local de la distribution, des individus mal intentionnés, nostalgiques d’un passé récent où ils agissaient en toute impunité à tort contre les agents de l’État, se livrent à des déclarations mensongères du genre

« Le Maire de Dialloubé a bloqué les vivres de sa commune au domicile du député Samba YATTASSAYE » ou « l’adjoint du maire de Kounari a contesté ce vol » ou encore « dans une Commune de Fatoma la distribution est verrouillée et floue sur des céréales non encore livrées » », a-t-il déploré.

« C’est au regard de tout ce qui précède que par la présente, je porte un démenti formel sur toutes les allégations diffamatoires de l’intéressé pouvant porter atteinte à l’honorabilité d’honnêtes citoyens », a-t-il conclu.

Par Sidi DAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here