Agriculture : 14 nouveaux tracteurs pour les paysans maliens

Dans le cadre de la poursuite des efforts de mécanisation de l’agriculture au Mali, quatorze agriculteurs maliens ont bénéficié des tracteurs subventionnés vendredi 12 juillet 2019 au siège de l’entreprise Toguna Agro Industries. Cette opération est la suite du programme de subvention des équipements agricoles démarré avec 1000 tracteurs en 2015.

La terre, c’est la vie. Et la première ressource du Mali est l’agriculture. Fortes de ce constat, les autorités maliennes accordent depuis quatre ans 15 % du budget national au secteur agricole. En plus, d’autres actions sont menées pour embarquer les paysans dans le train de la modernisation. Ainsi, vendredi dernier, en la faveur d’une cérémonie tenue au siège du géant agricole malien, Toguna agro industries, 14 agriculteurs maliens ont bénéficié des tracteurs subventionnés.

Ce programme, selon le ministre secrétaire d’Etat chargé de l’Aménagement et de l’Equipement rural, Adama Sangaré, est la suite du programme des 300 tracteurs démarré l’année dernière. “ Les 42 tracteurs restants feront l’objet de remise dans les semaines à venir pour boucler le programme des 300 tracteurs”, a-t-il promis.

Selon les sources, les 300 tracteurs ont coûté la bagatelle de 4, 537 milliards de F CFA financés conjointement par le gouvernement et la BNDA. Après l’appel d’offres international, ce sont les sociétés Toguna Agro-Industries SA et Mali Tracteurs SA qui ont remporté le marché de fourniture.

Prenant la parole, Bakary Togola, président de l’Apcam, a remercié le président Ibrahim Boubacar Kéita pour avoir tenu sa promesse de doter les paysans d’équipements agricoles performants en l’occurrence les tracteurs de différentes puissances. Il n’a pas manqué de saluer les actions du Chef de l’Etat relatives à la subvention des intrants et l’allocation budgétaire de l’agriculture à 15 %. Tous ces gestes témoignent de la volonté manifeste des plus hautes autorités du pays de booster l’agriculture malienne. M. Togola a demandé aux bénéficiaires de prendre soin des équipements afin que les tracteurs puissent combler les espoirs placés en la mécanisation.

Le ministre Adama Sangaré a rappelé la nécessité de la bonne utilisation des tracteurs. Il a surtout incité les bénéficiaires du programme à rembourser dans les délais les dettes auprès de la banque. “La viabilité et la durabilité du programme dépendra de sa bonne exécution”, a-t-il insisté.

Pour sa part, le directeur de la BNDA, Souleymane Waigalo, s’est réjoui du bon déroulement du précèdent programme. “Nous avons déjà enregistré un taux de remboursement de 98 %. Et sur ce programme, les bénéficiaires ont tous apporté leur apport personnel”, a-t-il indiqué.

Grâce aux efforts du gouvernement, de la BNDA et du monde rural, la production céréalière a augmenté de façon significative au Mali et le pays est devenu, en 2018, premier pays producteur de coton en Afrique de l’Ouest.

S.I.K

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here