ARMEE: Aliou B. Diallo cité dans l’achat des deux hélicos cloués au sol depuis juillet 2017

L’un a été livré en octobre 2016 et l’autre en début 2017, mais déjà en juillet 2017, soit six mois après, les deux appareils ont été annoncés non opérationnels pour cause de manque de ‘‘pièces de rechange’’.

C’est le Général de brigade Souleymane Bamba, alors colonel-major et chef d’état-major de l’armée de l’air, qui l’a dit aux confrères du site web anglais ‘‘www.bloomberg.com’’ : ‘‘Les deux hélicoptères que le gouvernement a achetés à Airbus ne sont toutefois d’aucune aide pour le moment. Bamba a déclaré que les deux sont bloqués parce que l’armée malienne ne peut obtenir les bonnes pièces de rechange’’. Les deux dernières phrases d’un article publié sur ledit site le 13 juillet 2017, article encore disponible sous le titre ‘‘The Curious Tale of Airbus and the African Gold Mine’’ ou en français ‘‘Le conte curieux d’Airbus et de la mine d’or africaine’’.

Cette mine d’or africaine en question est malienne, il s’agit de ‘’Kodiéran’’, exploitée par la société Wassoul’or de Aliou Boubacar Diallo. L’article de ‘‘www.bloomberg.com’’ ne porte pas sur l’état de santé des deux hélicos Super PUMA, mais les conditions très floues dans lesquelles ils ont été acquis par l’Etat du Mali.

C’est le géant du secteur aéronautique et spatial civil et militaire, Airbus, qui a livré les deux hélicos au Mali. Et pour l’achat des appareils, le site web ‘‘www.bloomberg.com’’ accuse Airbus et Aliou B. Diallo de faits de corruption. Et si toutes les deux parties nient tout rapprochement, ‘‘www.bloomberg.com’’ cite la société minière allemande ‘‘ Pearl Gold AG’’, pour avoir joué un rôle d’intermédiaire, une société à qui Aliou B. Diallo, toujours selon blooberg.com, reconnait avoir vendu des actions et qui reconnait à son tour avoir vendu des actions à Airbus au nom de Aliou B. Diallo. Tout de même, le patron de Wassoul’or dément : ‘‘Je n’avais aucune relation particulière avec le gouvernement et je n’étais impliqué dans aucun achat d’hélicoptère. Cela n’a rien à voir avec moi. C’est juste un complot de la part de personnes qui veulent discréditer la mine afin de pouvoir l’obtenir de moi. « , Rapporte blooberg.com.

Une mafia…

Si Aliou Boubacar Diallo dit n’avoir en personne aucun contact avec la société ‘‘Airbus’’, cette dernière est poursuivie en justice à Toulouse (France) par deux autres sociétés actionnaires de la mine de ‘‘Kodiéran’’ (oui celle même exploitée le Wassoul’Or de Aliou B. Diallo) qui l’accusent de les avoir ‘‘arnaqués’’ pour se faire une ‘‘caisse noire’’ : ‘‘…Les deux actionnaires reprochent au constructeur de les avoir trompés sur ses véritables intentions. Alors que le nom d’Airbus aurait été utilisé comme une caution, « crédibilisant » le projet aux yeux des autres actionnaires, le fabricant d’avions n’aurait pas été vraiment intéressé par la mine. Il aurait voulu se constituer « une réserve de fonds particulière au travers d’un investissement de façade dans une opération de mine d’or », rapporte www.nouvelobs.com dans un article en date de mars 2017, soit quelques 5 mois avant les révélations de ‘‘www.bloomberg.com’’ sur l’achat des deux hélicos.

En clair, et selon www.nouvelobs.com citant Médiapart, ‘‘l’étrange intérêt d’Airbus sur la mine de ‘‘Kodiéran’’ ne date pas d’aujourd’hui : ‘‘En 2012, un homme d’affaires malien, Aliou Boubacar Diallo, cherche des fonds pour démarrer l’exploitation. Il aurait convaincu Airbus d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros. C’est en tout cas ce qu’affirment les plaignants. Ces derniers ont mis de leur poche 4,3 millions pour Michael Reza Pacha, et 6,4 millions d’euros pour Africain Gold Partners. Le chantier est inauguré en grande pompe le 25 février 2012. Le président malien, Amadou Toumani Touré, et de nombreux dignitaires, sont présents et coupent le ruban devant les photographes.’’.

Ces déclarations sur www.nouvelobs.com sont confirmées par ‘‘www.bloomberg.com’’ dans sa livraison de juillet 2017 : ‘‘Le gisement aurifère de Kodieran au Mali n’a jamais produit beaucoup d’or au-delà des particules extraites par les habitants de ce coin reculé de l’Afrique. Pourtant, en 2012, la mine a gagné un actionnaire curieux: Airbus.

‘‘Le géant français de l’aviation a acheté sa participation de façon détournée et transféré 15 millions d’euros d’un fonds interne via une série d’entités situées dans les îles Vierges britanniques, au Luxembourg, en Suisse et en Allemagne.

‘‘L’intrusion d’Airbus dans le secteur minier n’a pas abouti, l’entreprise perd finalement la quasi-totalité de ses investissements. Son activité principale a mieux résisté, concluant son premier contrat avec l’armée malienne pour la vente de deux hélicoptères Super Puma d’occasion. Il se peut que des ordres supplémentaires soient apportés alors que l’armée améliore ses défenses pour contrer les attaques des rebelles, a déclaré un officier de l’armée de l’air.’’

Un complot ?

Aliou B. Diallo l’a dit à blooberg.com : ‘‘ C’est juste un complot de la part de personnes qui veulent discréditer la mine afin de pouvoir l’obtenir de moi. » Un complot de la part de qui ? Lui seul le sait, mais les observateurs savent aussi qu’au moment des faits, le PDG de Wassoul’Or était très proche de ce même régime (celui d’IBK) à qui les deux hélicos ont été livrés. Est-ce le régime qui veut aujourd’hui discréditer la mine afin de pouvoir l’obtenir d’Aliou Boubacar Diallo pour pouvoir récupérer l’argent investi dans les deux appareils qui n’ont été d’aucune utilité. Nous sommes tentés de croire et pour cause.

Alors que les avions sont au sol depuis juillet 2017, ce n’est qu’en juillet 2019, soit deux ans après, que les autorités maliennes ont décidé de rendre publique l’information brisant ainsi le secret de défense à cause duquel beaucoup de médias (à l’image de votre bihebdomadaire ‘‘ La Sirène’’) s’étaient jusque-là abstenus d’en parler. Au même moment une campagne médiatique ravive la situation. Mais pour quelle fin ?

Affaire à suivre !

223infos.net avec La Sirène

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here