Gouvernance et diplomatie : Quand Becker « becquette » nos magistrats !

Après la honteuse déculottée du président de la Cour suprême, NouhoumTapily qualifié, en avril dernier,par le président du Patronat, Mamadou Sinsy Coulibaly de « fonctionnaire le plus corrompu », c’est aujourd’hui le tour de l’ambassadeur allemand au Mali de dénonce la « corruption au sein de la justice ».

-Maliweb.net- Il ne doit pas être très plaisant d’être magistrat par ces temps qui courent au Mali. Pourtant, il y a des magistrats intègres et exemplaires dans ce pays ! Le ministre de la Justice, Malick Coulibaly en est un bien connu…

Ils sont jaloux de leur indépendance et très regardants de leurs intérêts pécuniaires, mais nos juges et autres auxiliaires de justice, c’est d’eux qu’il s’agit, viennent d’être sévèrement taclés par le diplomate allemand en fin de mission dans notre pays.

Dans une interview exclusive accordée à notre confrère L’Indépendant, l’ambassadeur allemand au Mali, Dietrich Becker, n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer la gouvernance économique laborieuse du pays avec son lot de chômage et de malversations. Et d’insister sur le peu de confiance qu’il fait à la justice du fait de la corruption qui la gangrène. Et le représentant diplomatique de Berlin d’enfoncer le clou qu’il n’encouragerait aucun investisseur allemand à venir investir sur les bords du Djoliba parce qu’à le croire notre justice est corrompue !

Cette déclaration devrait dans un pays normal susciter des réactions tant des autorités judiciaires que du ministère des Affaires étrangères ; mais comme cette sortie semble marquée par le sceau de la vérité, c’est jusqu’à présent un silence de honte qui est observé. Pauvres de nous !

Comment peut-il en être autrement que le président de l’institution judiciaire du pays, le président de la Cour suprême avait été publiquement accusé de corruption, de délation, de gabegie, d’assassinat, et le tout n’a presque ému personne… Et dire que le président de ce pays avait été élu en 2013 pour freiner la corruption, que 2014 a été déclaré année de lutte contre la corruption, que dans ce pays, l’on compte une dizaine de structures dédiées à la lutte contre la corruption, à la lutte contre l’enrichissement illicite. Encore, pauvres de nous !

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here