Mali : l’activiste, Adoul Niang, dénonce la campagne de dénigrement autour de la visite du PM à Mopti

Le porte-parole de l’association Faso Ni Dambé, Abdoul Niang, était en face de la presse, le week-end dernier,  pour affirmer son soutien à la mise œuvre de l’accord politique de gouvernance signé le 2 mai, qu’il a directement lié  à  la  récente visite du premier ministre, Dr Boubou Cissé, dans la région de Mopti, où  il a  procédé à la distribution de 8 000 tonnes de céréales aux déplacés et annoncé le déploiement de 3 000 éléments des forces armées.

D’entrée de jeu, le conférencier a déploré ce qu’il qualifie « de calomnie »  autour de la distribution des tonnes de céréales que le chef de l’exécutif a apporté aux  déplacés de la région de Mopti lors de cette visite de 5 jours. D’après lui, le premier ministre était parti pour dissuader l’hydre du terrorisme, réaffirmer le retour de l’administration et pour réunir les différences forces  vives de la région.

Et le conférencier de poursuivre que le PM s’est rendu  des les sites des déplacés pour contribuer à l’apaisement des conflits inter et intracommunautaire.  «  En un an, le nombre des déplacées sont passés de 30 milles à 50 milles dans la région de Mopti », a déclaré Adoul Niang, qui ajoute que, lors de cette visite, des dispositions humanitaires ont été prises pour éviter la perpétuation de cette catastrophe. Il s’agit, entre autre, le déploiement des forces armées dans les sites des déplacés, l’annonce du déploiement d’une autre contingent militaire de 3000 hommes. Toujours selon le porte-parole de cette association, ce sont 564 664 personnes qui sont en situation d’insécurité alimentaire  au Mali dont 256 300 dans la région de Mopti.

C’est pourquoi, dit-il,  le Premier ministre  a diligenté un programme spécial d’urgence de distribution gratuite de 8.000 tonnes de céréales destinées aux populations des zones d’insécurité dans la région de Mopti, dont le montant s’élève à plus d’un milliards FCFA.  « Les terroristes sont parvenus à créer la famine dans le centre du Mali en empêchant les populations de cultiver et de faire des activités économiques. Cette réponse humanitaire est nécessaire pour soulager les habitants », a-t-il souligné. Et de poursuivre dans sa logique de défense le bien-fondé da la visite du Premier ministre à Mopti en indiquant qu’un changement a été constaté  dans la  gouvernance du pays  depuis la nomination de l’équipe Boubou Cissé.  Selon lui, à Mopti, le chef de exécutif a tenu un langage de vérité aux populations, notamment à Dan Amassagou, les communautés Peuls, Dogon, Bozo etc. Ce ne sont pas les forces de l’extérieur qui viendront résoudre cette crise à la place des Maliens, a-t- indiqué Adoul Niang en rappelant certains propos du Premier ministre. Le conférencier a dénoncé les campagnes de dénigrement et de stigmatisation  dans les médias et sur les réseaux sociaux  autour de la visite de 5 jours du Chef du gouvernement, «  Nous constatons avec regret qui certains gros titres des journaux attribuent  les 700 milliards FCFA de manque à gagner relever par le rapport du vérificateur général  dans la période 2005-2015 ».  Devant la presse, l’Association Faso Ni Dambé a réaffirmé son soutien au gouvernement et sa participation au dialogue politique inclusif. Toutefois, ces membres ont promis de combattre ouvertement la même opposition qui a sollicité l’organisation de  ce dialogue,  et en indiquant qu’il va entériner la révision de la constitution.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net Adoul Niang

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here