Finale de la CAN 2019: A qui le trophée?

Après dix sept ans d’absence, le Sénégal est de retour en finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce vendredi au stade international du Caire, les Lions de la Terranga seront- face aux Fennecs d’Algérie, qui reviennent également, vingt neuf ans après leur sacre à domicile.

En conférence de presse, les deux sélectionneurs, tous locaux ou destins croisés, ont confié qu’ils entendant bien écrire une histoire.

«Une finale ne se joue pas, elle se gagne », a dit Aliou Cissé et d’analyser « C’est une fierté pour nous d’arriver en finale du plus prestigieux tournoi continental. C’est un travail entamé depuis cinq ans avec cette génération. Aujourd’hui, nous sommes fiers de cela. Avoir une phobie de l’Algérie, c’est trop dire. C’était un faux pas contre les Verts au premier tour. Je crois que ce match nous a permis de nous remobiliser. L’Algérie est une grande équipe que nous respectons.
Nous sommes en finale et déterminés à la gagner tout simplement. Cette finale se jouera sur des détails. Chacun de nous a fait son parcours. Il y aura deux grandes équipes. J’espère que le
fair-play y sera et que et le meilleur gagnera. Nous avons un collectif fort et vous verrez qu’il n’y a pas de différence entre l’Algérie et le Sénégal »

« Totalement différent du match de groupe. On veut célébrer et être joyeux en respectant les pays dans lesquels on se trouve, c'est très important pour nous», a déclaré Djamel Belmadi de l’Algerie.

« On essaye de faire en sorte de préparer la finale de la même manière qu’on a préparé les précédents matches. La concentration se fait d’elle-même. L’approche que les joueurs ont par rapport à ce match est très claire. Le plus important pour nous est de rester concentrés et
déterminés comme on l’a été jusqu’à présent. On peut effectivement perdre ce match.

L’adversaire est la meilleure équipe africaine au classement FIFA. Toutes les statistiques sont en leur faveur. Donc la défaite est envisageable. Par rapport au premier match dans le groupe C, il était important mais pas décisif. Là, il est capital et décisif. On n’est pas dans le même état d’esprit », a-t-il poursuivi.

De nouveau en finale après 17 ans et 29 ans d’absence, les Lions de la Terranga et les Fennecs d’Algérie, s’affronteront au Caire pour écrire leur nom au palmarès. A qui ce tour?

B.D.S

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here