Interdiction de la chicha et du tramadol en commune IV : Le 5è arrondissement appelle à une compréhension positive de l’arrêté

Faisant parti des commissariats chargés de l’exécution de la décision n°132 du 3 juillet 2019 de la marie de la Commune IV portant sur l’interdiction de la consommation de la chicha et autres produits assimilés dans la Commune, le commissaire adjoint du 5è arrondissement, Moustapha Diakité, demande à la population de comprendre l’arrêté positivement car, dit-il, cela y va de l’avenir de la jeunesse.    

Selon le commissaire principal, M. Diakité, la décision du maire de la Commune IV est salutaire et n’a fait que renforcer le commissariat dans son combat pour une jeunesse saine.

En effet, le 5e arrondissement, sous la houlette du commissaire Maïga, s’était déjà fixé un programme pour lutter contre la chicha, le chanvre indien et autre produits assimilés. Elle a toujours informé la mairie par rapport aux saisies quotidiennes des drogues et alcools que les enfants introduisent dans la chicha. C’est au vu de l’évolution du phénomène que la mairie a pris cette décision qui fut appréciée par tous les responsables de la Commune IV et même au-delà, explique le commissaire.

Il estime que le maire de la commune IV, Adama Bérété, est à féliciter, car il a prouvé par cette décision qu’il se souci toujours de l’éducation, du développement et du bien-être de sa population.

Pour notre part, nous le suivrons et nous l’accompagnerons dans cette tâche”, a-t-il laissé entendre.

Cependant, il importe de reconnaitre que la police ne peut être partout et qu’elle a besoin de l’appui des populations dans le cadre de l’information pour venir à bout de ce fléau.

Le Commissaire principal précise : on ne peut rien entreprendre si cette population ne nous donne pas d’informations. La population est un partenaire incontournable de la police. Donc, nous resterons toujours derrière cette population dans le cadre de l’information et nous souhaitons qu’il ait plus d’information afin de mettre fin à l’usage des drogues”. 

Par ailleurs, ajoute le principal Diakité, le premier chef du 5e arrondissement salue les efforts déployés dans cette lutte par l’Association Mali-Djiguiya, une association des jeunes de la commune.

Ayant pour mission de veiller à l’application correcte des lois au Mali dont l’arrêté du maire en est une, le commissaire principal, Moustapha Diakité a souligné que toutes infractions de la présente décision seront constatées et poursuivies, conformément aux lois et règlements en vigueur.

Toutefois, il demande à la population de la Commune IV de comprendre l’arrêté positivement car, dit-il, cela y va de l’avenir de la jeunesse. Nous sommes au service de la population et nous comptons sur sa bonne collaboration”, conclut-il.

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here