Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne: Le CSDM appelle le Haut Conseil des Maliens de la Diaspora à la raison

Le Haut Conseil des Maliens de la Diaspora traite le CSDM d'amateurisme des dirigeants de ladite organisation suite à la publication des éléments du CSDM faite au 13 juillet 2019 qu'il a eu du mal à digérer. Le CSDM à son tour enfonce le clou dans cette publication et informe tout de même l'opinion nationale et internationale que le Haut Conseil des Maliens de la Diaspora ne mène qu'une lutte à caractère d'intérêt personnel. C'était ce samedi 20 juillet lors d'une conférence de presse présidée par le président du CSDM, Mohamed Chérif Haidara.
Le président, Mohamed Chérif Haidara, en prenant la parole a fait l'historique de la création du CSDM et prescrit les priorités incluant ses différents combats pour satisfaire les besoins, les attentes et les aspirations des maliens de la Diaspora.
" Le CSDM a inscrit dans ses priorités le combat pour l'élection des députés des maliens établis à l'extérieur. Ce combat est mené sans relâche et de façon transversale à l'ensemble de ses activités " dixit le président du CSDM. Selon Chérif, depuis le 4 septembre 2018 avec la publication le mardi 28 août de la même année du décret portant convocation du collège électoral des législatives par le conseil des ministres, le CSDM a accéléré sa bataille en initiant un point de presse suivi d'une série d'initiatives de haut niveau.
En effet, Chérif dit avoir découvert d'une manière surprenante dans la presse l'attaque en règle pourtant subtil dont a été victime le CSDM, depuis la publication des éléments de son point de presse du 13 juillet dernier, par une organisation qui n'existe qu'à travers les appuis et avantages que lui offre la puissance publique en échange de sa collaboration, parfois dans l'intérêt exclusif de ses dirigeants et malheureusement contre les intérêts de ses membres.
Dans les déclarations du président de cette organisation attaquée, lors de sa conférence de presse du 16 juillet dernier, le CSDM, présidé par Mohamed Chérif Haidara, aurait " propagé des fausses informations… " Au sujet de l'aggravation des conditions de sécurité de nos compatriotes en Lybie, Algérie et Mauritanie. Face au haut degré de cette agressivité, le CSDM s'est senti dans l'obligation de dire, une bonne fois pour toute, sa vérité au sujet des activités de ce détracteur indélicat, se sentant menacé dans son existence en raison du génie et de la vivacité du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne a dit le président Chérif.
Chérif nous dit qu'ils traiteront ces attaques subies en faisant la preuve par les faits en disant : " vous l'aurez tous relevé qu'à chaque parution publique, cette organisation consacre les 2/3 de son intervention à se définir par rapport à l'Etat et ses démembrements. Ne pouvant se mettre en valeur qu'à travers ceux-ci, beaucoup d'observateurs finiront par se rendre compte que le recours régulier à l'Etat est un aveu d'impuissance, car ne pouvant exister qu'à travers lui. Grâce à notre détermination, le mythe longtemps entretenu autour de l'appellation " institution " qu'elle s'est octroyée est dynamité faisant apparaître auprès de l'opinion son véritable statut de simple association, tout comme le CSDM et d'autres du genre " a révélé le président du CSDM.
Chérif a déclaré que son détracteur ne fait que bon semble au prince du jour, quoi qu'il en coûte, même s'il faut parfois contredire les règles juridiques de l'organisation dont il est garant et protecteur.
Cependant, Chérif explique que si l'apport de son détracteur à la politique était aussi porteur qu'il le prétendait, le candidat élu du parti dans lequel il s'affiche serait adulé par la Diaspora et mis à l'abri de la révolte qu'il avait subie au cours de ses déplacements en Europe et en Amérique.
Le seul aspect dans lequel cette organisation a excellé, est le domaine de l'accueil et l'accompagnement des autorités publiques en déplacement dans les pays de résidence de la Diaspora a conclu le président du CSDM, Mohamed Chérif Haidara.
Aminata SANOU
Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here