Pour une éducation de qualité au Mali : L’Université Populaire de Bamako ouvre ses portes !

Dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), s’est tenue le samedi 20 juillet, la cérémonie de lancement de l’Université Populaire de Bamako ( UPB). L’évènement présidé par Mariam Amty Sylla, membre du Cercle de réflexion de cette Université, a enregistré la présence de l’Initiateur de l’UPB, Mamadou Bah Koné non moins chercheur et conférencier international.

Faut-il souligner que l’Université Populaire de Bamako (UPB) est une faculté privée gratuite. Elle a été initiée dans le but de corriger les lacunes observées chez les étudiants afin de renforcer leurs capacités.

Dans son intervention, Mariam Amty Sylla a exhorté les femmes à s’impliquer davantage dans tout ce qui concerne l’éducation des enfants, de la famille et de la cité. Car dit-elle, il faut impérativement que l’éducation malienne change. « L’Université Populaire de Bamako (UPB) est ouverte à tout le monde, dans notre cercle de réflexion, toutes les propositions et la bonne volonté seront la bienvenue. Les motivations affichées par nous, membres de l’UPB restent notre détermination à rendre pérennes toutes ces actions qui sont notre engagement, à savoir renforcer les capacités des étudiants maliens en corrigeant les lacunes observées chez eux » a-t-elle déclaré.

D’après Mme Sylla, leur engagement consiste aussi à faire tâche d’huile sur ce qui concerne l’éducation au Mali. Pour elle, cette initiative salvatrice viendra en appoint aux universités de Bamako.

« Et nous sommes sûrs que ça ne sera pas de trop, vue la situation actuelle des choses et l’UPB n’est pas née pour concurrencer les autres mais pour les compléter et combler les différents problèmes que notre système éducatif connait » a-t-elle précisé.

Selon elle, cette université populaire s’engage pour un programme de qualité pour promouvoir l’excellence, cela avec l’accompagnement des institutions publiques, privées et internationales.

Par Mariam SISSOKO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here