Autosuffisance alimentaire au Mali : Modibo KEITA PDG du GDCM sur un vaste chantier agricole

Au Mali, l’agriculture occupe une place importante (39.5% du PIB), cependant  l’autosuffisance alimentaire reste encore un des défis majeurs. La plus forte croissance de la population est prévue pour les quinze prochaines années, comment nourrir cette population ?

L’incapacité des gouvernements et du secteur privé à satisfaire les attentes de la population pourrait aussi être une source d’instabilité politique et sociale pour le pays. Cela malgré l’investissement massif dans le domaine agricole. Mais cette incapacité est certainement la réponse au dividende démographique.

A cet effet, l’agriculture étant un facteur indispensable dans l’émergence d’un pays, à chaque fois qu’un pays s’est démarqué des autres, l’agriculture a été au premier rang avant que celui-ci ne procède à l’industrialisation. Toute chose que l’Opérateur Economique, Modibo KEITA, l’enfant de Chouala dans la région de Ségou aurait vite  compris. En plus du grand rôle et le poids qu’il mesure dans le commerce malien il aurait déjà un vaste chantier agricole et maraicher en gestation pour l’assurance d’une productivité alimentaire durable et à bas prix au Mali. Selon de sources locales, l’homme étant doté d’une modestie jamais égalée, il n’aime pas trop parler de ses biens faits pour l’intérêt général de la communauté.

Qu’à cela ne tienne il demeure un devoir de reconnaissance, à évoquer ce gigantisme projet d’aménagement de plus de 2000 HA, par Modibo KEITA qui serait en cours de réalisation dans son village natal, pas uniquement pour renforcer ses activités génératrices, mais aussi et surtout dans le dessein d’apporter sa pierre pour une autosuffisance alimentaire a fortiori l’émergence du Mali. Les mêmes sources indiquent que ces 2000 HA seront destinés à la culture de la pomme de terre, blé, carotte et autres légumineuses en plus d’autres ha pour des cultures céréalières. Le gout de l’agriculture est également l’une des causes de l’investissement fait par Modibo KEITA dans son Chouala natal. Selon de sources proches, chaque soir, dès qu’il retourne du boulot il se met en tenue de paysan pour cultiver le jardin dans sa cour.

La production agricole à petite échelle est souvent insuffisante pour couvrir les besoins nutritionnels de base des ménages et les agriculteurs qui réussissent à produire un excédent qu’ils pourraient vendre peinent à trouver des débouchés à cause d’un piètre accès aux marchés. De ce fait, les jeunes ne considèrent pas l’agriculture comme un secteur rentable et bon nombre d’entre eux partent s’installer en ville, car il y a trop peu d’autres possibilités d’emploi en milieu rural. Partant de ce constat il est nécessaire que des initiatives comme celle de Modibo KEITA GDCM soient encouragées par les hautes autorités du pays.

Dognoume DIARRA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here