Vague d’accusation à l’encontre du maire de la commune V, Amadou Ouattara : Le CV édifiant qui retrace le parcours d’un combattant, victime de ses ambitions ?

Sale temps pour le maire de la commune V, Amadou Ouattara. Il est accusé d’avoir vendu des terrains par ses adversaires. D’autres accusations incriminent le bourgmestre dans la gestion des affaires de la mairie. C’est dans un tel contexte qu’un curriculum vitae, dont le but est d’éclairer la lanterne du citoyen, est parvenu à notre rédaction. Au-delà des accusations, parfois sans preuves, ce document retrace le parcours réussi de l’élu communal.
Dans le souci d’informer nos lecteurs, nous nous sommes intéressés au parcours politique d’Amadou Ouattara, élu maire de la commune V en 2016. Ce dernier a obtenu son D.E.F en 1983 à Kadiolo avant d’avoir son diplôme d’étude pédagogique en 1986 à Sikasso. En 2003, il a obtenu sa maîtrise en sociologie anthropologique. À l’ISFRA de Bamako, Amadou Ouattara a eu son D.E.A en anthropologie du changement social et du développement en 2012.Malgré les difficultés et les grognes sociales auxquelles il est confronté, M. OUATTARA a, selon le document dont nous disposons, occupé une place exceptionnelle dans le système éducatif malien. De 1981 à 1996, Il a été adjoint du directeur de l’Ecole fondamentale « Abdramane GUEYE » de Kayes. Puis adjoint au Directeur de l’école fondamentale « franco-arabe » de Sikasso. Dans son parcours, l’actuel maire de la commune V a été maître d’un second cycle de 1996 à 1998.En sa qualité de détenteur d’une maîtrise en socio-anthropologie, voire d’un D.E.A de cette branche universitaire, Monsieur OUATTARA a été enquêteur dans plusieurs projets de développement. Ce, de 2000 à 2001 et animateur au compte de l’ONG N’Gouana. En 2005, il a été consultant socio-économique recruté par URBATEC. Et sociologue au compte de l’Agence pour le bassin du fleuve Niger (A.B.F.N). En 2006, Ouattara était aussi consultant au compte de l’Association des volontaires pour le développement du DELTA. En 2009, M. OUATTARA est devenu un expert sociologue au compte de la BAD. Suivant les informations recueillies, Ouattara faisait partie des cadres qui suivaient IBK dans le cadre du projet de création d’une nouvelle formation politique en 2001 pour l’honneur et le bonheur des Maliens. À titre de rappel, il s’agit du projet qualifié de « suicidaire » pour certains analystes politiques compte tenu de la divergence politique qui existait, à l’époque, entre le président Alpha Oumar KONARE et son ancien premier ministre IBK. D’après ce document, le maire Ouattara n’a connu aucune autre formation politique si ce n’est le RPM d’IBK, où il a occupé le poste de secrétaire général de la sous-section de Badalabougou-Sema de 2001 à 2014. De nos jours, il est secrétaire général de la section de la commune où il est également secrétaire chargé de la formation politique, voire la promotion des cadres du bureau politique national RPM. En 2004, Amadou Ouattara a été élu conseiller municipal. Et en 2016, suite à une élection municipale, OUATTARA a été élu maire de la commune V du district de Bamako. Le maire Amadou vit, de nos jours, en location dans sa commune à cause de ses ambitions politiques et sa droiture.

Mamadou Diarrav

Source : Le Pays

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here