Le député de Bourem se confie à Mali Demain : « Des accusations erronées et gratuites », a martelé Ould Matali

Dans un entretien qu’il nous a accordé, l’honorable député de Bourem, Mohamed Ould Matali, réagi aux récentes aux récentes sanctions prises par l’ONU sur injonction de la France. Il se félicite des soutiens des populations maliennes qui dénoncent cette attitude de l’ONU. Parlant de la mini crise qui a secoué la Plateforme dont il est membre, Ould Matali, dénonce les comportements d’individus qu’il qualifie d’opportunistes. Lisez Plus tôt !

Mali DEMAIN : Présentez-vous !

Honorable Mohamed Ould Matali : Je m’appelle Mohamed Ould Matali, député à l’AN, élu de Bourem, membre de la Plateforme et membre du CSA.

Depuis l’annonce de sanctions contre vous et quatre autres personnalités toutes issues des régions du nord, les populations ne cessent de protester contre ce qu’elles qualifient d’une politique de deux poids, deux mesures, voire la raison du plus fort. Que réagissez-vous ?

Les populations maliennes sont bien placées pour me juger…

Honorable Mohamed Ould Matali : Je suis surpris comme tout le monde de voir mon nom figurer sur la liste des personnalités que l’ONU veut sanctionner. Et les sorties des populations pour fustiger cette situation est tout à fait normal parce que j’ai tout le temps vécu à Bourem, Almoustrat et Gao, elles me connaissent que quiconque et mieux placées pour me juger. Je n’ai jamais fait l’aventure. C’est ici que j’ai toujours vécu, où j’ai faitmon enfance, mon commerce, mes études. C’est pour cela d’ailleurs que les populations m’ont faitconfiance en m’élisant député à l’AN.

Comment jugez-vous ces accusations gravissimes tout de même ?

Honorable Mohamed Ould Matali :Ces accusations sont erronées et gratuites puisque dans tous les cas, je n’ai jamais quitté ici, qu’il s’agisse du moment de l’occupation, de la lutte pour la reconquête des villes du nord du Mali, j’ai toujours été du côté de nos populations et de mon pays. Aussi, ce sont nos populations qui me connaissent et sont mieux placées pour me juger que certains d’ailleurs.

C’est fort de ces sanctions de l’ONU que les manifestants qualifient d’injuste, que d’autres villes après Gao et Ansongo, s’apprêtent à manifester. Qu’est ce qui explique cette colère grandissante?

Je n’ai jamais été à l’étranger…

Honorable Mohamed Ould Matali :Je suis un des leurs. Ces populations meconnaissent mieux que quiconqueet cedontjesuis capable. Je vous rappelle queje suis néici, grandi ici,j’ai fait toute mavie ici. Quoid’anormal quenospopulations surprises, sidérées, fustigent ce qu’on veut mecoller àlapeau et qui ne meressemble point car j’ai souffert avec elles tout ce que vous ne pouvez pas imaginer lors de l’occupation. Tout ce que j’ai fait, c’est avec mes compatriotes. Je n’ai jamais été à l’étranger. Je suis resté dans la région de Gao, c’est pour cela que je suis bien connu de tout le monde.

D’aucuns disent que si aujourd’hui, on vous en veut de la sorte, cela s’explique par votre degré élevé de patriotisme. Que dites-vous ?

Je suis malien et fier de l’être…

Honorable Mohamed Ould Matali :Je n’ai rien d’autre que le Mali,manationalité malienne dont jesuis vraiment fier.En un mot, je ne suis qu’un malien qui n’a qu’un seul acte de naissance malienne. Je suis malien à travers Almoustrat, Bourem et Gao. Toute ma vie, je l’ai passée avec ces populations depuis l’enfance. Je n’en connais que du bien et en aucun cas, je n’ai jamais été mêlé à une source de division de nos communautés et tout individu qui tentera cela, je ne l’accompagnerai pas.

Malgré ce que vous dites, aujourd’hui, l’ONU a communiqué votre nom sur la liste de personnalités qui constituent une entrave à la paix. Que répondez-vous ?

Si ce sont nos populations ou nos autorités qui me sanctionnent, je l’accepte, mais de l’ONU, je suis surpris…

Honorable Mohamed Ould Matali :Si cesmesures venaient des populations de Gao, des autorités de mon pays,jeseraid’accord mais de l’ONU, cela me surprends à telle enseigne que je ne comprends rien de toute cette situation ; tout comme nos populations qui ne vous diront jamais que je constitue une entrave à la paix alors que je suis un acteur pour que cela se fasse, cela de tout le temps. Mieux, je ne peux pas être condamné ni à Bourem, ni à Almoustrat ou à Gao et que c’est aujourd’hui, qu’on me condamne ailleurs où on ne peut pas s’expliquer !!!

Depuis quelques temps, nous assistons à une sorte de levée de boucliers contre votre Plateforme dont vous êtes membre.Quelle analyse faites-vous de ces accusations de certains individus?

La vraie Plateforme se porte à merveille…

Honorable Mohamed Ould Matali :Vous savez, la Plateforme a été et est toujours au service du bien-être des populations maliennes. Nous avons été au rendez-vous le jour où il le fallait. Mais nous comprenons au fil du temps que la Plateforme n’a pas été récompensé, n’est plus écoutée comme au paravent et des individus qui sont en notre sein, mais ne jouent pas notre jeu. Ce sont des aventuriers, des opportunistes qui se sont retrouvés parmi nous. Sinon la vraie plateforme qui a travaillé pour l’intérêt des populations maliennes, pour le Mali, se porte très bien et à merveille puisqu’elle a empêché la division du Mali politiquement et par les armes. Cela est connu de tout le monde. Allez-y demandez à la CMA comment nous nous sommes battus pour que l’intégrité territoriale du Mali soit respectée, qu’elle soit intacte jusqu’à nos jours.

Nous avons de tout le temps et en tout lieu été et sommes toujours avec le gouvernement

Avec tous ces acquis, certains aventuriers, des esprits mal intentionnés disent que nous sommes proches de la CMA alors que c’est l’Etat qui signé le document avec la CMA et que nous avons appuyé en signant puisque nous sommes des patriotes qui aimons ce pays et qui ne sommes pas prêts à accepter toute tentative de division de notre cher pays.

Donc,vous vous battez pour l’unité et l’intégrité du territoire national ?Nous sommes derrière l’Etat…

Honorable Mohamed Ould Matali :Nous sommes derrière l’Etat malien que nous soutenons vaille que vaille. Nous nous battons pour l’unité et l’intégrité territoriale du Mali. Nous n’allons jamais nous lasser de le faire.

Est-ce que vous avez un appel ?

La société civile va prouver qu’elle est forte

Honorable Mohamed Ould Matali :Il ne faudrait que certains pensent que l’Etat est aujourd’hui faible et que la société civile l’est aussi, cela est faux! En tout cas, cette société civile va prouver qu’elle est forte et parviendra à nous sortir de cette situation.

Et c’est ce que les manifestations dans les régions du nord du pays le démontrent ?

Les populations du nord ont compris et ont été des conflits intercommunautaires

Honorable Mohamed Ould Matali :Et ce qui expliqu’au nord, les populations ne sont pas tombées dans ces conflits intercommunautaires puisqu’elles ont bien compris la portée.

Votre dernier mot ?

Les mots me manquent pour féliciter nos populations

Honorable Mohamed Ould Matali : Je ne suis pas surpris de la réaction de nos populations vis à vis des mesures prises par l’ONU. Je profite de cette occasion pour les féliciter toutes les communautés sans distinction aucune. En un mot, les mots me manquent pour les remercier.

Propos recueillis par Bokari Dicko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here