Mobilisation des recettes: la JCI à l’école de la CARFIP

La première édition du débat public média ‘’Au cœur du PREM’’, initié par la CARFIP, a eu lieu le jeudi dernier sous le thème : « la mobilisation des recettes ». C’était à l’Espace Magestic Palace, sous la présidence de madame la ministre délégué chargé du Budget, BARRY Aoua SYLLA ; en présence du Coordinateur de la CARFIP, Abdoulaye TRAORE ; et les responsables de différentes structures chargées de la mobilisation des recettes.

Cette première édition du débat public média sur les chantiers de la mise en œuvre du PREM (Plan de réforme de la gestion des finances publiques au Mali) s’est déroulée en présence des membres de la Jeune chambre internationale (JCI Bamako Elite). Ce fut l’occasion d’échanger avec les directeurs des services d’assiette et de recouvrement sur les thématiques portant sur l’élargissement de l’assiette fiscale, la lutte contre la fraude et la modernisation du système d’information, des procédures douanières et les réformes domaniales et foncières.

La ministre chargée du Budget, BARRY Aoua SYLLA, a affirmé que le département des finances œuvre de façon vigoureuse à la mise en œuvre des réformes structurantes visant à renforcer la performance des structures de recettes et à permettre à l’Etat d’accroitre significativement le niveau des ressources budgétaires afin d’asseoir une croissance inclusive permettant de faire face à la forte poussée de la demande sociale et des nombreuses attentes de la population.

Elle a rassuré que les structures de recettes continueront d’être au cœur des interventions du PREM au regard des obligations qui devront être les siennes dans le financement des activités de relance économique du Gouvernement et de l’atteinte du critère de convergence de l’UEMOA et de la CEDEAO relatifs aux taux de pression fiscale de 20% à l’horizon 2020.

Madame la ministre a informé que les progrès réalisés dans le cadre des actions menées en termes de mobilisation des recettes ont permis à notre pays d’honorer ses engagements avec l’ensemble de ses partenaires, notamment le FMI.

Dans son intervention, le Coordinateur de la CARFIP (Cellule d’appui à la réforme des finances publiques), Abdoulaye TRAORE, a rappelé que le PREM a comme socle principal la mobilisation optimale des recettes budgétaires. Il a indiqué que les mesures de réformes retenues au niveau de l’effet stratégique 1 du PREM devront permettre l’élargissement de l’assiette fiscale, la digitalisation et l’instauration du système déclaratif ; la rationalisation des exonérations fiscales ; l’introduction de régimes fiscaux adaptés aux PME/PMI ; le renforcement du dispositif de contrôle des prix de transfert ; la lutte contre la fraude et la modernisation du système d’information et des procédures douanières ; la modernisation de la gestion des archives de la conservation foncière.

A la suite du Coordinateur de la CARFIP, les responsables des différentes structures chargées de la mobilisation des recettes ont tour à tour exposé les mesures prises à leur niveau dans le cadre de la mise en œuvre du PREM.

Cette première édition du débat public média organisé par la CARFIP a permis d’améliorer les connaissances des membres de la Jeune chambre internationale (JCI Bamako Elite) sur la problématique de la mobilisation des recettes au Mali.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here