Cession de Wassoul’Or à l’investisseur émirati Al Rahma: non, Aliou Boubacar Diallo n’a pas été contraint

Contrairement à certaines informations, l’entrepreneur malien, Aliou Boubacar Diallo n’a pas été contraint de céder ses parts dans Wassoul’Or. Il l’a fait en toute indépendance et sans pression et s’explique par sa volonté s’investir dans d’autres domaines.

– Maliweb.net –Une page se tourne à Wassoul’Or. L’homme d’affaire malien et actionnaire majoritaire, Aliou Boubacar Diallo quitte la société. Il a annoncé, le mercredi 17 juillet sur sa page facebook, avoir cédé les 55% des actions qu’il détenait à un prince arabe, le milliardaire émirati et président du Groupe Al Rahma basé à Abu Dhabi. Le montant de la transaction est estimé, selon nos sources,  à plus de deux cent millions de dollar soit cent trente milliards de francs CFA.

Depuis cette annonce, on aura tout entendu. Pour certains, il ne fait aucun doute Aliou Boubacar Diallo est criblé de dette et n’avait d’autre choix que de céder ses actions. Pour d’autres, l’homme d’affaire est tout simplement parti en faillite et pousse l’outrecuidance jusqu’à affirmer qu’il a été viré par ses partenaires.

Que nenni ! Ce sont des fariboles.  Le natif de Kayes n’a pas été contraint de vendre ses actions. Selon nos recoupements, « il l’a fait en toute indépendance et sans aucune pression l’investisseur émirati Al Rahma.». Et nos interlocuteurs veulent que cela tienne pour dit une pour fois toute.  « Aliou Boubacar Diallo n’est ni endetté encore moins en  faillite ». « Toute autre information n’est qu’une machination tendant à salir l’homme », nous a-t-on dit.

Aliou Boubacar Diallo veut passer à autre chose

L’homme arrivé  3e à la présentielle de 2018 souhaite s’investir dans d’autres secteurs. Il veut selon des sources concordantes se consacrer, entre autre,  sur son usine de production de gaz à travers sa société Pétroma Inc, pionnière et spécialisée dans l’exploitation de l’hydrogène naturel.

Et ce n’est pas la ministre des mines et du Pétrole, Awa Baba Bah, qui dira le contraire. En visite à Bourakébougou, le 6 juillet dernier, la ministre Awa Baba avait été  séduite et émerveillée par la prouesse de la société. « Ce qu’on a remarqué le gaz d’hydrogène est obtenu à partir de quarante mètres », a-t-elle certifié. Ce qui clos le débat sur l’existence du gaz à Bourakébougou.

Aliou Boubacar Diallo est convaincu que l’exploitation de l’hydrogène permettra de résoudre le problème d’électricité au Mali. C’est pourquoi, il est l’un des premiers à avoir cru dans le potentiel énergétique de cette ressource.

La cession d’une société est normale et cela se fait dans tous les pays du monde. Alors pourquoi celle d’Aliou Boubacar Diallo suscite autant de débat ? « Ce que manifestement l’homme d’affaire dérange et fait peur à certaines personnes qui le voit comme un rival. C’est pourquoi, il ne rate aucune occasion pour le calomnier», répond une source proche du natif de Kayes.

Ceux qui ont, selon lui, cru qu’avec la vente de ses actions dans Wassoul’Or s’en était fini pour l’homme doivent se rendre à l’évidence. « Aliou Boubacar Diallo lancera bientôt d’autres activités beaucoup plus prometteuses », a-t-il prévenu sans pour autant nous dévoiler dans quel secteur.

Abdrahamane Sissok/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here