Justice et Réconciliation : Vers la libération imminente du Général Amadou Aya Sanogo et coaccusés au nom de la Loi d’Entente Nationale.

A peine promulguée la nouvelle Loi d’Entente Nationale le 24 juillet dernier  par  le Chef d’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita, cette Loi est en train d’être mise en application avec la libération imminente de certains membres de la junte du 22 mars 2012.

-Maliweb.net- Les familles de victimes des bérets rouges risqueront d’être surprises de voir au nom de la réconciliation nationale à travers la mise en application de la Loi d’Entente Nationale, la libération imminente du Général Amadou Aya Sanogo et coaccusés dans les jours à venir.

Hier lundi 05 Aout 2019, l’un des conseils  de Sanogo du nom de Me Tiessolo est allé déposer un document auprès du procureur en charge du dossier à la Cour d’Appel de Bamako pour une demande la libération de leur client Sanogo et compagnons selon une de nos sources au niveau de la Cour d’Appel de Bamako.

Toujours selon, notre source cette libération pourra aboutir cette fois-ci car plusieurs demandes de libérations provisoires avaient été rejetées auparavant par la même Cour pour plusieurs motifs.  Notre interlocuteur nous rassure que les conseils de Sanogo  pourraient se baser sur les articles de la Loi d’Entente Nationale pour manque de reprise du procès ajourné pour des raisons de test ADN dont les résultats  sont déjà là il y ‘a moins de deux ans et que le gouvernement ne voudrait plus aller au procès et qui cherche d’autres voies d’arrangement avec certains familles des victimes pour des réparations individuelles.

Nous attendons de voir la suite du procureur a donné aux conseils de Sanogo  après avoir déposé leur demande de libération hier. Nous nous posons la question est ce que le gouvernement du Mali acceptera-t-il enfin de libérer Sanogo et coaccusés sans être jugé alors que le procès a été déjà entamé et ajourné ? Ou bien cette loi d’Entente Nationale est-elle là pour encourager la culture de l’impunité au Mali ?

Affaire à suivre

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here