Renforcement de capacités des forces de l’ordre et de sécurité : Fin de stage pour 106 jeunes policiers et gendarmes aux techniques professionnelles

Au total : 106 stagiaires dont 13 femmes de la police et de la gendarmerie viennent de boucler une session d’initiation aux techniques standards d’intervention professionnelle et la connaissance du système des Nations Unies. La cérémonie solennelle de remise des attestations de fin de stage a eu lieu, le vendredi 2 Août 2019, l’Ecole nationale de police (ENP) en présence du directeur général adjoint de la police nationale, Moussa B. Mariko, du représentant de la République fédérale d’Allemagne, Lieutenant Wunder et coordinateur du stage, commissaire principal, Baba Mariko.

La présente session de formation qui a duré un mois a été organisée grâce à l’appui de la République fédérale d’Allemagne et de l’Ecole de maintien de la paix. Cette session de renforcement des capacités des éléments des forces de l’ordre et de sécurité a vu la participation des stagiaires venus de toutes les régions du Mali. Dans son intervention, le coordinateur de stage, commissaire principal, Baba Mariko a tout d’abord rappelé que trois années consécutives durant, l’accompagnement de la République fédérale d’Allemagne a permis d’apporter une formation de qualité aux forces de sécurité de la sous-région pour les pays contributeurs de troupe UPC (Unités de polices constituées) au profit de la MINUSMA en général et ceux du Mali en particulier. Pour lui, ladite session d’un mois d’initiation des stagiaires aux techniques standards d’intervention professionnelle et la connaissance du système des Nations Unies a réussi à créer une synergie entre la police et la gendarmerie de notre pays. « Cette diversité a été mise à profit pour tisser des relations professionnelles et aussi d’amitié au sein du groupe. Les participants ont créé un réseau qui leur permettra de partager leurs expériences futures. » a dit le coordinateur, M. Mariko. Avant d’ajouter que cette formation a été l’occasion de passer en revue les modules de pré-déploiement de la police initiés par le système des Nations-Unies. A en croire, un accent particulier a été mis sur quelques thématiques au cours du stage dont : la protection des civiles qui est au cœur de tous les mandats actuels des Nations-Unies, la protection des enfants et d’autres groupes vulnérables. A ce propos, il a illustré ses propos par une citation d’un ancien secrétaire général des Nations-Unies qui disait ceci : « Dans une zone de conflit, il n’y a pas de paix à maintenir mais des personnes à protéger. », fin de citation. Selon lui, le métier de policier ou de gendarme, n’est pas facile mais une tâche noble. « En vous engageant dans ce domaine particulier, vous acceptez le sacrifice ultime et le stress quotidien. Ceci n’est qu’une infime partie de ce que nous vivons dans notre métier. » a-t-il expliqué. Pour sa part, le porte-parole des stagiaires, Major Niarga Dembélé a rassuré les formateurs que la connaissance acquise par son groupe sera scrupuleusement mise en pratique sur le terrain au besoin.

Moussa Dagnoko

Source: Lerepublicainmal

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here