Course pour la présidence de la FEMAFOOT Salaha Baby part largement favori

L’élection du nouveau Comité Exécutif de la FEMAFOOT aura lieu, le 29 août, à Bamako. Parmi les trois candidats confirmés par la Commission électorale, Salaha Baby est donné largement favori. Les 16 membres de sa liste lui assurent déjà 21 voix contre 11 pour Mamoutou Touré dit Bavieux. Quant au troisième » larron », Alassane Souleymane, il ne compte aucune voix sûre sur sa liste.
C’est désormais officiel. Salaha Baby, Mamoutou Touré dit Bavieux et Alassane Souleymane sont les trois candidats retenus pour l’élection du nouveau Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), prévue le 29 Août à Bamako. Leurs dossiers de candidature ont été validés par la Commission électorale.

Au regard des trois listes, dévoilées mardi à 20h30, Salaha Baby (président de la ligue de Tombouctou et ancien vice-président de la FEMAFOOT) est en pole position pour devenir le nouveau patron du football malien. Sur les 16 membres de son bureau figurent 4 présidents de ligues (Kayes, Ségou, Tombouctou et Kidal) et 9 présidents de clubs. Ce qui lui garantit déjà 21 voix sur le quorum de 62. M. Baby, également soutenu par la ligue de Gao et la quasi-totalité des clubs champions de ligue 2, devrait totaliser au moins 34 voix lors de l’élection.

De son côté, Mamoutou Touré dit Bavieux (vice-président de l’AS Real de Bamako) compte un président de ligue (Bamako) et 8 présidents de clubs parmi ses 16 membres. Ce qui équivaut à 11 voix sur 62, largement au-dessous de la moyenne (32 voix) pour briguer la présidence de la FEMAFOOT. Toutefois, l’ancien vice-président de la FEMAFOOT peut récolter d’autres voix, comme celles des ligues de Sikasso, Mopti et Koulikoro pour pouvoir rivaliser avec Salaha Baby.

Aux côtés de ces deux cracks, un jeune loup aux dents longues fait son entrée dans l’arène forte agitée du football malien. Il s’agit d’Alassane Souleymane (Journaliste à l’ORTM), qui veut bousculer la hiérarchie. L’ancien président de la Commission média de la FEMAFOOT n’a aucun président de club ni de ligue sur sa liste des 16 membres. En d’autre terme, il est difficile de lui prêter la moindre voix à la date d’aujourd’hui.

Rappelons que les 62 voix de la FEMAFOOT sont réparties entre les 9 ligues régionales de football, les 23 clubs de ligue 1, les 9 clubs champions de ligue 2 et les 3 groupements sportifs. Mais, il nous revient que l’Association des entraineurs de football veut renoncer à sa voix. Affaire à suivre.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here