Meeting du Mouvement Patriotique «AN KA BEN» : Quand le président Moussa Timbiné prêche la paix et la réconciliation

Après plusieurs mois de silence, le Mouvement patriotique pour la paix et la réconciliation au Mali «An Ka Ben» a organisé un meeting samedi dernier (3 Aout 2019). Et le discours réconciliateur prononcé pour la circonstance par le président du mouvement, Moussa Timbiné, a beaucoup marqué les esprits.

«L’accord politique de gouvernance : une opportunité pour le Mali» était le thème débattu lors du meeting organisé samedi dernier (3 août 2019) par le Mouvement patriotique pour la paix et la réconciliation au Mali «An ka Ben». Une organisation qui semble plus que jamais déterminée à réussir la réconciliation des cœurs et des esprits de tous les Maliens.

A cette occasion, le président du mouvement a tenu un discours mémorable prônant la paix et la réconciliation nationale car appelant tous les Maliens à l’union sacrée autour de la mère patrie. «Nous sommes ici ce soir pour apporter notre soutien à notre pays, à ses institutions, à son armée, à tout ce qui symbolise sa dignité, souveraineté, son indépendance. A tout ce qui symbolise notre unité et notre détermination à constituer un Mali fort et rayonnant dans le concert des nations», a expliqué d’entrée de jeu honorable Moussa Timbiné.

Bénéficieront également du soutien du Mouvement «An Ka Ben», tous ceux qui participent à la construction et à la consolidation de la paix sociale, à la cohésion nationale, à l’entente et à l’unité entre les Maliens et les Maliennes. Ainsi, cette organisation invite l’ensemble des Maliens à regarder de près la situation de notre pays, à y réfléchir, à considérer plus ce qui peut nous unir, ce qui peut nous renforcer et ce qui peut nous sauver.

Le président du mouvement a appelé à ne pas jouer avec le destin du pays car le Mali dans nos cœurs comme dans la réalité est irremplaçable. «Au Mali, nous ne devons être ni des pièges, ni des occasions de chute les uns pour les autres. Bien au contraire, toutes les souffrances que nous avons vécues ensemble, depuis la crise et bien avant, devront faire naitre en nous le réflexe de solidarité et de fraternité comme nous le recommandent d’ailleurs toutes nos valeurs sociétales et religieuses», a souhaité l’honorable Timbiné.

«An Ka Ben» a enfin lancé un appel solennel à l’ensemble de la classe politique, aux parties prenantes de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, aux organisations communautaires et aux leaders d’opinion, aux forces vives de la nation et à tous les filles et les fils du pays à s’inscrire dans la dynamique de l’accord politique de gouvernance.
Paix et réconciliation obligent, ce meeting a enregistré la présence des représentants de plusieurs mouvements et organisations dont Me Harouna Touré de la Plateforme ; des représentants des familles fondatrices de Bamako ; du RECOTRADE ; de l’Association Tamasheq «Alkarama» ainsi que des chasseurs. Ils ont tous, chacun à sa manière, appelé les Maliens à la paix et à la réconciliation nationale.

Plusieurs artistes ont aussi fait le déplacement. Là, également, la diversité culturelle et ethnique a été respectée. On a donc assisté une prestation musicale de Baba Salah Cissé, du groupe Tamasheq AMANAR, de Petit Goro et de Bolly. Mais la prestation qui a plus ému l’assistance était celle de la benjamine de la regrettée Sali Sidibé, Sanata Diabaté, qui a interprété le morceau «An Ka Ben» de sa défunte Maman.

Oumar Alpha

Source : Le Matin

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here