Aménagement de la rue 224 de l’hippodrome : La tension reste vive autour du projet

L’aménagement de la Rue 224 de l’Hippodrome en Commune II continue d’occuper les débats, surtout à l’Hippodrome extension, où des jeunes conduits par Mountaga Fofana, un jeune leader du quartier, contestent un pan important de ce projet, à savoir la réalisation de caniveau pour faciliter l’écoulement des eaux usées et de pluie. Ces caniveaux, selon eux, vont porter préjudice à leur quartier.

Grâce à un financement de l’Afd pour plusieurs milliards de Fcfa, la commune II va changer bientôt de visage avec la réalisation de nombreuses infrastructures dont le bitumage des rues et la réalisation de caniveaux. Si dans certains quartiers le projet n’a pas eu de résistance compte tenue d’une large campagne de sensibilisation de proximité menée par le maire Cheick Abba Niaré, par contre dans d’autres, comme à l’Hippodrome-extension, malgré cette campagne, les populations ne parlent pas d’une même voie autour de ce projet. Cela s’est malheureusement démontré le lundi dernier lors d’une réunion d’information tenue par des jeunes du quartier de l’Hippodrome-extension, avec comme chef de file Mountaga Fofana.

Cette réunion, selon l’organisateur lui-même, avait pour but de connaître l’avis des uns et des autres par rapport au projet et de dégager la marche à suivre face à la mairie. Cependant, il a fallu l’introduction des débats pour que deux camps se dégagent lors des débats. Il s’agit de ceux qui sont pour et ceux qui sont contre le projet. Le camp favorable à la réalisation de ces infrastructures n’a pas hésité un instant de rappeler que ce projet permettra d’embellir leur quartier et facilitera l’évacuation des eaux usées. Un argument battu en brèche par les opposants au projet qui ont clamé haut et fort que le préalable à ces travaux devrait être le curage du marigot qui longe leur quartier.

“Sans cela, nous serons un dépotoir et le quartier sera appelé à accueillir les eaux usées et toutes les saletés de la commune II, sans possibilité d’évacuation. C’est ce que nous avons vu à Médina Coura avec le dépôt de transit où les populations souffrent de toutes sortes d’odeurs nauséabondes” a soutenu Mountaga Fofana qui dit par ailleurs être très proche du maire de la commune II Cheick Abba Niaré et de son premier adjoint Fodié Traoré. A l’en croire, leur quartier souffre déjà à chaque hivernage avec les eaux qui débordent du marigot jusque dans leur maison. “Tout bon ingénieur vous dira qu’avec la position de notre quartier et sans l’aménagement de ce marigot, nous allons souffrir davantage” a ajouté M. Fofana comme argument.Cependant, cette rencontre n’a pas pu permettre de dégager une position commune des habitants de ce secteur par rapport au projet et les deux parties voulaient en venir aux mains n’eut été l’intervention énergique des vielles personnes qui ont pris part à la rencontre.

Mohamed Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here