L’ONU nomme un nouveau responsable du VIH / SIDA après une controverse

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a nommé mercredi un nouveau chef du VIH / sida, après le départ de l'ancien président sortant, accusé de mauvaise gestion.

La directrice exécutive d'Oxfam International, Winnie Byanyima, de l'Ouganda, dirigera l'ONUSIDA, a déclaré un porte-parole de Guterres dans un communiqué.

Elle succède à Michel Sidibe, qui a démissionné en mai après avoir été accusé d'avoir créé "une culture patriarcale tolérant le harcèlement et les abus de pouvoir".

Un rapport d'un groupe d'experts indépendants (IEP) commandé par l'organe directeur de l'ONUSIDA a déclaré que la culture de l'agence sous Sidibe avait également échoué "à respecter les lois et les valeurs des Nations Unies".

Sidibe a quitté l'ONUSIDA après dix ans de service pour devenir celui du Mali ministre de la santé.

Guterres a continué de faire l'éloge de Sidibe en dépit de son blâme pour avoir mal géré une enquête d'agression sexuelle mettant en cause l'un de ses plus éminents députés.

L’époque des divisions de Sidibe a conduit les experts du SIDA à exprimer leur inquiétude quant à l’avenir de l’organe de l’ONU, l’ONUSIDA menant un effort mondial pour mettre fin au SIDA menace pour la santé publique d'ici 2030.

Dans la déclaration annonçant la nomination de Byanyima, Guterres a déclaré qu'elle "apporte une richesse d'expérience et un engagement pour exploiter le pouvoir du gouvernement, des agences multilatérales, du secteur privé et de la société civile afin de mettre fin à la crise du VIH et du sida pour les communautés du monde entier".

Byanyima, 60 ans, a déclaré qu'elle était "honorée" de rejoindre l'ONUSIDA "à un moment si critique de la riposte au VIH".

Les maladies liées au sida ont tué 35 millions de personnes depuis que les premiers cas ont été signalés il y a plus de 35 ans.

Source AFP

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here