Services publics Où sont passés les travailleurs ?

Deux jours après la fête de Tabaski, célébrée le dimanche 11 aout, de nombreux services publics étaient en hibernation c’est-à-dire le mardi 13 aout. Les rares services où le personnel avait fait un acte de présence, ce dernier était plus préoccupé a raconté les insolites de la fête que la satisfaction des usagers. Beaucoup de bureaux étaient aussi fermés.
La raison d’être de l’administration est de servir les usagers qui ne sont autre que la population. Il est clair que l’état actuel de plusieurs services publics au Mali est loin de satisfaire la population. Le retard ou l’absentéisme des agents de la fonction publique proviennent de plusieurs raisons. Ces mauvaises habitudes des agents du public sont déplorables à tous les niveaux et ne datent pas d’aujourd’hui. Elles se sont introduites progressivement dans l’administration publique malienne. Face à l’absence des sanctions voire la légèreté de ces sanctions, les agents ne donnent plus le meilleur d’eux pour servir mieux l’Etat. Les retards, l’absentéisme et le non respect des horaires de descente ou d’arrivée sont les comportements les plus fréquents chez les agents qui n’ont en commun que ceux qu’ils tiré du service. En la matière, certains les chefs de services doivent donner le bon exemple en respectant eux-mêmes ces heures de travail et les jours ouvrables et en les faisant respecter par le personnel qui travaille sous leur autorité. Le mauvais comportement des agents du service public est devenu un frein non seulement au développement du pays mais aussi un élément important de la détérioration des rapports entre le peuple et l’appareil d’Etat. Les secrétariats sont transformés en marchés et en lieux de divertissement. On y fait du thé et le personnel est plutôt occupé à bavarder ou à jouer sur les ordinateurs.
Alors que dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption organisée du 9 au 15 décembre 2018, par le feu département de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie Publique. Il a annoncé le lancement d’un site internet qui a pour objectif donné le maximum d’informations utiles au public et de recevoir les plaintes des citoyens.
Le développement d’aucun pays à travers le monde ne saurait se réaliser avec de graves dysfonctionnements du dispositif institutionnel mis en place pour l’atteinte des objectifs.
Mahamadou YATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here