Polémique Autour de la nomination de Kadiatou Fofana : La colère des alliés d’IBK

Si une nomination du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, depuis sa réélection, a choqué ses proches, c’est certainement celle de l’ex-directrice adjointe de campagne du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé en l’occurrence Kadiatou Fofana qui jurait de faire chuter le régime en place lors du conflit postélectoral en 2018.

Les heures qui ont suivi la nomination en Conseil des ministres de Kadiatou Fofana, chargé de mission au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ont été chaudes sur les réseaux sociaux et dans les salons feutrés de la capitale. Les proches d’IBK n’ont pas digéré la promotion de cette dame influente de l’opposition, directrice adjointe de campagne du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé à la dernière élection présidentielle.

Les ténors en l’occurrence Abdoul Niang et Baba Kabral ne sont pas restés indifférents à cette nomination qu’ils jugent abominable.

Les partisans d’Abdoul Niang protestent : La lutte continue. “Notre combat c’est l’effort de tous les jours. Nous avons été victimes encore de la foutaise .Mais je puis vous assurer, de par le passé, ceux qui nous ont trahis ne sont pas heureux aujourd’hui. Et ceux qui le tentent aujourd’hui seront davantage malheureux demain, inchallah”.

Pour Abdoul Niang, une dame qui a publiquement dénigré l’armée, lancé un défi de faire chuter le régime, comment se fait-il qu’elle soit nommée par le même régime au détriment de ceux qui ont défendu le régime au péril de leur vie. Niang va loin en menaçant le régime de voir d’ici six mois, ce qui va arriver. Sur sa page, comme pour démontrer sa popularité, l’activiste pro-IBK remercie ses partisans de l’armée et d’autres corporations pour leur mot d’encouragement.

“Nous avons choisi IBK au risque de nos vies, de nos dignités, de nos mœurs pour le Mali et en retour, IBK a choisi nos adversaires pour sauver son fauteuil en oubliant le Mali. Cette guerre est inévitable et je vous promets que la riposte sera totale…Trop c’est trop !!! D’après le tigre (Ndlr : Soumeylou Boubèye Maïga) nous ferons tout ce qui est à faire pour la paix mais nous combattrons tous ceux qui nous combattent”, réplique Baba Kabral depuis Argenteuil en France. Ces réactions démontrent combien le malaise gagne du terrain au sein de la majorité.

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here