Journée Internationale de la Jeunesse : Les jeunes doivent consolider la paix et la cohésion sociale !

La Journée Internationale de la Jeunesse a été célébré au Mali le 12 août dernier à travers des conférences-débats sous forme d’échanges interactifs, des actions d’investissement communautaire des jeunes sur divers chantiers, d’organisation d’activités socioéducatives, culturelles et sportives, des activités de sensibilisation sur l’insécurité routière et les conduites addictives en milieu/jeune.

Instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 27 novembre 1999, cette journée est «un moment fort pour les jeunes du Mali, d’Afrique et du reste du Monde pour entreprendre des actions de plaidoyer, de mobilisation sociale, de réflexion et de prise de conscience sur leurs préoccupations et leur avenir», a déclaré le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré.

Le thème retenu cette année à l’échelle internationale, à savoir « Transformer l’éducation» vise essentiellement à examiner les méthodes et stratégies que mènent les pouvoirs publics, les partenaires, les organisations de jeunesse en vue de la transformation de l’éducation en un outil de développement durable d’ici 2030. Cela, selon le ministre Touré, est en parfaite phase avec la vision du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui est de placer les questions de jeunesse au cœur de son second mandat.

En effet, l’Axe 3 du projet de société, ‘‘Notre Grand Mali Avance’’, fait de l’investissement dans la jeunesse le moteur du développement du capital humain et de l’inclusion sociale. Ce, par la mise en chantier d’actions volontaristes pour la socialisation, la promotion de l’esprit de citoyenneté, le développement des relations de solidarité intergénérationnelle, le développement des compétences de vie courante, le renforcement de l’employabilité et de l’esprit entrepreneurial, la promotion des droits humains et le développement des capacités de résilience. La jeunesse comme levain de la paix et pour la réconciliation nationale.

Au Mali, l’évènement a été célébré sous le thème national : « Le rôle de la jeunesse dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale ». Le choix de ce thème, selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, n’est pas fortuit. Sa déclinaison est inspirée de nos préoccupations actuelles qui ne sauraient laisser la jeunesse sur la touche. «C’est une invite à l’engagement citoyen chez les jeunes qui doivent s’impliquer dans le processus de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale en vue de créer les conditions idoines pour se retrouver, s’organiser, initier et mettre en œuvre des activités et projets conformément à leurs besoins et à leurs aspirations, cela dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale issu du processus d’Alger», a déclaré Arouna Modibo Touré.

Pour ce faire, le ministre de la Jeunesse et des Sports a sollicité l’implication des jeunes du Mali dans la mise en œuvre de l’ensemble des politiques, programmes et projets de son département. Il a ainsi cité l’opérationnalisation du Conseil Supérieur de la Jeunesse, l’érection du Projet/Jeunes en un Centre national de Promotion des adolescents et des jeunes, la mise en œuvre du plan d’actions de la Politique Nationale de Citoyenneté et du Civisme, le renforcement du Service National des Jeunes, la promotion du dispositif du Volontariat National.

Le ministre Touré n’a pas manqué aussi d’évoquer l’organisation des prochaines ‘’Vacances Citoyennes’’ et la finalisation des études de faisabilité des Maisons de jeunes de Kouakrou, Téninkou et Mopti.

CCOM/MJS

Source : Le Challenger

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here