Pour manque d’infrastructures routières : Les Kayesiens bloqueront les voies ce 23 Août 2019

Les Kayesiens bloqueront le pont de Kayes pour exiger une bonne route entre Kayes et Bamako et la reprise du train voyageur le vendredi 23 août 2019.Pendant une journée les véhicules gros porteurs ou bus ne sortiront pas et ne rentreront pas également.

«Je suis solidaire de Kayes et de ses problèmes. Le tronçon Kayes-Bamako est certes dans un état de désolation, mais que la population de Kayes sache que les travaux de cette route sont liés à la fin des travaux du nouveau pont. Pour ce qui est des chemins de fer aujourd’hui, l’arrêt de cet autre bras de l’économie malienne Est-il dû à l’État? Je dirais mais plutôt de la mauvaise gestion à la fois par les employés principaux acteurs de cet arrêt mais également les différents responsables qui se sont succédés. Il est bien d’accuser et l’autocritique est la meilleure manière de changer. Vive Kayes et sa brave population” selon un habitant de la première région.

Pour L D, un autre habitant de Kayes, « pas une journée mais pendant toute la semaine. Nous demandons aux forces de l’ordre, aux opérateurs économiques et aux autres agents de l’Etat de soutenir cette action pour le bien de la région. Cet axe est le poumon économique du pays entre les 3 pays frontaliers Sénégal-Mali-Mauritanie. En plus de l’insécurité, l’état de la route est un danger pour les usagers et leurs biens».

«Belle et courageuse initiative nous Somme rester trop longtemps passif dans cette situation il y a que Kayes que rien ne bouge depuis le départ des colons jusqu’à présent nada si c’est pas la population kayesienne elle-même qu’est-ce que les gouvernements passé ont fait pour nous de Bamako à Kidal regarde les route alors qu’il ya rien dans ce localité mais pour quoi nous sommes les derniers en tout et pourtant les ressortissants kayesiens sont présent dans tous les secteurs économiques de ce pays. Nos aventuriers ont construit des villas a coupé le souffle à Bamako mais Kayes n’arrive pas à bouger d’un poil a un moment donner il faut qu’on se respecte dans ce pays là .mais avant tout il faut qu’on se prend au sérieux nous-mêmes et cette initiative va nous montrer si nous sommes à la hauteur», juge M. Diabira, un expatrié de la première région.

La population de la première région administrative du Mali est déterminée à aller jusqu’au bout, pour se faire entendre par les plus hautes autorités. La région de Kayes est considérée comme le poumon économique du pays est laissé à son sort, avec l’inexistence des infrastructures. Kayes la cité des rails est maintenant une appellation historique, car on risquerait de vendre les rails, pour faire des ferrailles. La 1ère région du Mali est aujourd’hui la dernière, car on peut dire sans risque de se tromper, avec le calvaire que la population vive au quotidien.

Mody Gandega

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here