Après une grève de 72 heures observée la semaine dernière La coordination des comités syndicaux des DFM, des DRH, des CPS et de la DAF de la Primature et des Départements ministériels projette une nouvelle grève de 120 heures soit 5 jours

Après avoir observé de trois jours de grève du14 août et au vendredi 16 août dernier, pour la non prise en compte de leurs doléances par le Gouvernement et le défaut de suite à leurs requêtes relatives à la relecture des décrets n°2018-0451/P-RM du 5 juillet 2018 et n°2018-0653/P-RM du 8 août 2018, la coordination des comités syndicaux des DFM, des DRH, des CPS et de la DAF de la Primature et des Départements ministériels projette encore un nouvel arrêt de cessation de travail de 120 heures, soit cinq jours ,à compter du lundi 26 août au vendredi 30 août prochain.

ans un document rendu public, hier mardi le 20 août, dénommé » appel à la grève « , la coordination des comités syndicaux se déclare » convaincue du caractère discriminatoire des deux décrets « .

Il s’agit du décret n°2018-0541/P-RM du 05 juillet 2018 relatif au taux mensuels des primes allouées au personnel de la DGB, la DNPD et la DNCF et du décret n°2018-0653/P-RM du 05 juillet 2018 fixant le montant d’une indemnité spéciale pour le personnel du ministère de la Fonction Publique.

Aussi, la coordination a indiqué dans ce document que la prime de sujétion pour risque soit ramenée à 25% du salaire au lieu de 10% pour le personnel de la DAF et des DFM de la primature et des départements ministériels.

Ainsi, considérant l’insatisfaction de ces doléances à la date d’aujourd’hui, elle observera cinq jours de grève allant du lundi 26 août à 00 heure au vendredi 30 août 2019 à 00 heure pour reprendre le lundi 02 septembre 2019 à 07 heures 30 mn.

D.S

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here