Diaspora Malienne: Habib Sylla sacrifie ses compatriotes sur l’autel de ses intérêts

Obnubilé par la sauvegarde de ses intérêts sordides, le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) a relégué au second plan la défense des migrants. Ses légèretés dans la gestion des cas des Maliens d’Algérie, de Libye et de la Mauritanie en disent long sur ses fuites en avant concernant la défense de nos compatriotes établis à l’étranger. Des doutes planent sur ses possibles connivences avec les puissances occidentales qui maltraitent les migrants.
Habib Sylla n’est pas en odeur de sainteté avec les Maliens établis à l’étranger. Celui qui est sensé défendre leur cause à l’étranger a tendance à devenir leur pourfendeur. Les mots ne sont pas forts pour qualifier celui qui fait les éloges du pouvoir en place que sa mission régalienne de défense des migrants. Ses positions frivoles font penser aux observateurs que l’homme roule pour les puissances occidentales qui veulent mettre un terme à la migration.
Celui qui a renoncé à sa nationalité au profit d’une autre ne s’offusque pas outre mesure en minimisant les souffrances de ses compatriotes. Ses critiques de la position du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) en disent long sur ses fuites en avant dans la lutte pour le bien-être des Maliens établis à l’étranger. Le pot aux roses a été découvert lorsqu’il dit que le CSDM exagère sur ses appels à l’aide de nos compatriotes en difficultés en Algérie, Libye et en Mauritanie. Dans ces trois pays africains, les noirs ne sont pas les bienvenues si l’on croit aux échos qui nous ont parvenus des Maliens vivant dans ces pays. Le CSDM qui a eu les échos a organisé deux conférences successives pour attirer l’attention des autorités maliennes à trouver la solution aux problèmes posés. Le HCME de Habib Sylla a choisi la voie de l’indifférence comme pour dire que la diaspora malienne est son dernier souci. A cet égard, quel crédit accorder à cet homme, s’interrogent des citoyens médusés par son comportement peu catholique. Il n’est pas le seul à être indifférent aux souffrances de nos compatriotes établis à l’extérieur. Le ministre des Maliens de l’Extérieur s’est également illustré dans cette mauvaise posture en ne rendant pas dans ces pays cités. Il a préféré voyager aux USA. Quelle indifférence de la part du ministre des Maliens de l’Extérieur.
Sur la fuite en avant de Habib Sylla, des voix s’élèvent du côté du HCME pour demander son débarquement de la tête du HCME. Pour ces migrants, l’homme a montré ses limites dans la défense des droits des migrants. Un coup pour la marionnette du pouvoir qui a vendu ses compatriotes sur l’autel de la politique. Ayant échoué dans sa tentative à amener ses compatriotes dans le sillage du pouvoir, il veut faire ombrage au CSDM qui lutte pour la cause des Maliens établis à l’étranger. Les piques qu’il a lancées à l’endroit de cette association s’inscrivent dans cette optique de sabotage.
Alasko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here