Grogne A Kayes : Un blocus de 24 heures sur la ville

Mécontent de l’état désastreux de la route Bamako-Kayes et l’arrêt des trains, la population de la Cité des rails est désormais en colère contre le gouvernement pour manquement à ses promesses. Pour manifester leur colère, les forces vives de la ville prévoient d’instaurer ce vendredi un blocus de 24 heures sur la ville de Kayes.

La première région administrative manque de tout. Orpheline de son train à l’arrêt depuis plusieurs années sous le regard impuissant du gouvernement et malgré la promesse du président de la République lors de la campagne présidentielle de le redémarrer. Faute de mise en route du train, la Cité des rails tirait son salut de la route Bamako-Kati- Kolokani-Didiéni-Kayes. Pis, cette route internationale qui dessert la ville de Kayes est dans un état de plus en plus impraticable depuis quelques années. Du coup, l’activité économique de la ville a reçu un coup d’arrêt et les prix des produits de première nécessité ont pris l’ascenseur au détriment de la population.

Sur l’importance de cette route qui relie aussi le Mali au Sénégal, le gouvernement, à travers le ministère des Infrastructures et de l’Equipement, à un moment rassurait les usagers avant de faire volte-face en plein jour. A travers un communiqué de presse datant du 23 octobre 2018, le ministère des Infrastructures et de l’Equipement a annoncé le démarrage des travaux de réhabilitation de la route Kati-Kolokani-Didiéni à compter du 23 octobre 2018 : “En effet, conformément aux instructions de S. E. M. Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République, chef de l’Etat, le gouvernement a lancé depuis plusieurs mois le processus de réhabilitation de ladite section de route qui s’inscrit dans le cadre d’un programme global de reconstruction de l’axe Bamako-Kayes-Diboli”.

Dans le souci d’une meilleure exécution des travaux, le ministre invitait les usagers de l’axe Kati Kolokani-Didiéni et en particulier, les transporteurs à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité. De cette date à nos jours, c’est le silence radio au niveau du département et le calvaire des populations continue. L’axe Kati-Kolokani-Didiéni est un véritable enfer terrestre pour les usagers. L’état désastreux de la route est un secret de Polichinelle. D’une distance d’environ 200 km, l’état du tronçon Kati-Didiéni dépasse tout commentaire. Pour parcourir ce trajet, les véhicules font en moyenne 4 à 6 heures de temps. Les dégâts matériels sont colossaux. Des carcasses de véhicules et des dizaines d’autres, notamment des cars, des camions remorques en panne sont visibles sur le trajet. Face à cette situation, la population de la ville de Kayes a décidé de prendre son destin en main. Comme première action, elle prévoit ce vendredi de bloquer les entrées et les sorties de la ville. L’unique pont de la ville sera fermé à la circulation. …Lire la suite sur Aumali

Y. Doumbia

Source: L’indicateur du Renouveau

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here