Yabouin Isabelle Togo, la seule femme à faire la construction métallique dans la région de Mopti

Yabouin Isabelle Togo est la seule femme a exercé actuellement le métier de la construction métallique dans la région de Mopti. Malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée, la jeune femme dit mettre tout en œuvre pour ouvrir son propre atelier afin d’initié d’autres femmes à ce métier ou les femmes s’y font rare au Mali.

yabouin, Isabel Togo ,est une jeune femme âgé de 27 ans ,vivant dans le cercle koro, elle est détentrice d’un diplôme en BT2 construction métallique à l’école Saint Joseph de Sévaré ,elle a aussi bénéficié de la formation du PROCEJ .

La jeune dame a expliqué qu’à ses débuts, son patron ne croyais pas en sa capacité à faire ce travail comme il se devait car selon lui il était réserve aux hommes

‘’Quand je partais pour le stage dans un atelier à Mopti, au départ le patron m’avait négligé, parce que j’étais une femme, cela ne m’a pas découragé, je partais régulièrement par la suite il m’a accepté ; c’est moi qui lui a appris à faire des débits pendant les 4 mois que j’ai eu à faire avec lui’’, a-t-elle- expliqué.

Elle a pour souhait d’ouvrir son atelier, afin d’initier plus de femmes de la région de Mopti à ce métier que plus d’un homme pense qu’il est exclusivement destiné aux hommes.

‘’Je compte chercher un financement pour ouvrir mon atelier afin de lutter pour que les jeunes femmes de la région de Mopti soit initié à la construction métallique, car, on était deux mais la deuxième à laisser pour continuer vers un autre chemin. Je ne compte pas abandonner, je ne compte plus travailler au compte d’une autre personne, je mettrai tout en œuvre pour ouvrir mon propre atelier’’, a-t-elle-expliqué.

Yabouin Isabelle a raconté que sa mère et son Directeur d’école poussé à poursuivre la formation en construction métallique bien qu’elle préférait faire l’auto mécanique. Après une année de formation, elle s’est engagé dans cette filière par amour, elle a décidé de former plus de femme à ce métier ou la junte féminine se fait rare

‘’Au début je n’avais pas la maitrise des filières ,on m’a orienté à la construction métallique ,je préférai l’auto mécanique mon Directeur et ma mère m’ont poussé à apprendre ce domaine car ils disaient que les femmes se font rare il m’ont encouragé ,après 1 an de formation j’ai été engagé dans l’apprentissage pour l’amour que j’avais pour cette filière ,je me suis dit qu’après ces études je donnerai l’envie à d’autres femme pour que le monde sache que nous pouvons faire ce métier ,je suis la seule femme à Koro dans la construction métallique, nous étions deux dans la région de Mopti mais l’autre à abandonner au profit d’un autre métier’’.

Elle a expliqué qu’à Koro, les jeunes sont au four et au moulin pour le retour de la stabilité à travers les activités de sensibilisation sur la paix et la réconciliation

‘’A Koro, il y’a l’insécurité partout mais la jeunesse est là à se battre ,on fait nos activités c’est vrai ,on est là à pleurer nos morts mais dans tout cela nous sommes là à mener nos activités c’est dans cela que je suis en train de chercher un financement en faisant la navette entre Koro et Bamako pour aller ouvrir mon atelier afin de montrer qu’il y a la crise mais on fait avec ,la jeunesse est là à beaucoup travailler ,nous organisons tous les jours les activités sur la paix, la réconciliation ‘’a raconté la jeune femme.

Un cri de cœur pour l’insécurité, le gouvernement met tout en œuvre pour que les pertes en vies humaine s’arrêtent, aux jeunes femmes de Koro de se battre pour montrer une autre image que celle que nous voyons aujourd’hui.

Source : Le Pays

http://mali-web.org/economie/yabouin-isabelle-togo-la-seule-femme-a-fair...
Yabouin Isabelle Togo est la seule femme a exercé actuellement le métier de la construction métallique dans la région de Mopti. Malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée, la jeune femme dit mettre tout en œuvre pour ouvrir son propre atelier afin d’initié d’autres femmes à ce métier ou les...
Maliweb [email protected]

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here