Affaire des avions cloués au sol: la PCC exige la justice

Les militants de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage se sont mobilisés, le samedi dernier, à la Place de l’Indépendance, pour soutenir l’Armée nationale contre les détournements de fonds dont elle est victime. Au cours de cette manifestation, elle a exigé la justice, afin de punir les auteurs et leurs complices, suite à l’affaire de l’achat d’avions cloués au sol.

Malgré la forte pluie du samedi, des militants de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage ne se sont pas démobilisés. Ils étaient des dizaines de personnes à la Place de l’Indépendance à répondre à l’appel de la PCC pour la tenue de son meeting de soutien à l’armée malienne.
Rassemblés à la place de l’Indépendance, les manifestants, habillés en T-shirt rouge ou blanc, très remontés, s’attaquent à l’État. Tenant des affiches, ils accusent le pouvoir d’avoir nourri et encouragé la corruption. Aussi, avec insistance, ils scandaient « A bas la corruption », « Non au détournement de l’argent destiné à l’armée », « Non aux généraux milliardaires ». D’autres brandissaient des affiches de soutien à l’armée nationale : « Vive les FAMa », « Soutien à l’armée nationale »…
Outre les militants de la PCC, le rassemblement était soutenu également par de nombreuses organisations de la société civile dont le regroupement des commerçants détaillants, des artisans, le syndicat des cheminots du Mali, ainsi que des organisations féminines.
À tour de rôle, les représentants de ces structures ont réaffirmé leur soutien à la PCC dans son combat contre le détournement et le gaspillage des deniers publics.
Pour eux, la lutte contre la corruption doit être le combat de tous les Maliens. Car, soutiennent-ils, à cause de cette pratique très ancrée dans nos habitudes, le pays peine à se développer.
Devant les quelques dizaines de personnes qui ont bravé la pluie, le porte-parole de la plateforme, Clément DEMBELE explique que le meeting de ce jour est une manifestation pour réclamer la promesse qui leur a été faite. Aussi, a-t-il ajouté, c’est une manifestation pour la paix, pour la justice, pour la bonne gouvernance. « Nous sommes réunis ici à la place de l’indépendance pour soutenir notre armée nationale contre la corruption, les magouilles, les contemptions », a indiqué Clément DEMBELE. Pour lui, l’armée malienne regorge de beaucoup de soldats braves. Ainsi, déduit-il, le problème des FAMa est ailleurs. « La corruption, la rupture de la chaîne de commandement, le manque de discipline et l’absence de cohésion sont autant de facteurs qui entachèrent la combativité des forces armées du Mali», a déclaré le porte-parole de la Plateforme. Ces lacunes ont contribué, poursuit-il, à la déconstruction d’une armée loyale et professionnelle pour créer une armée affairiste où les mutations sont payées, les grades sont négociés, les carrières sont parrainées.
L’affaire dite d’achat des avions cloués au sol faisant toujours l’actualité a été également abordée par le Pr Clément DEMBELE. En lieu et place d’un moyen d’avions militaires, le régime a acheté des épaves sans appareil de visée, sans dispositif d’éjection pour les pilotes, s’est-il lamenté, avant d’ajouter que le peuple a été trahi par ses dirigeants. Ainsi, tous ceux qui sont complices de ce crime économique ont les mains souillées du sang des Maliens. « Ils sont responsables de la mort de nos frères et sœurs, de nos enfants morts à Ogossagou, à Sobane Da, à Bombou, au village de Kunti… », a accusé M. DEMBELE, parce qu’ils ont détourné et gaspillé les maigres ressources du contribuable, au détriment de l’unité nationale et de l’intégrité du territoire national.
Ainsi, en prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, la PCC exige que les auteurs soient immédiatement arrêtés et que notre argent soit restitué. Aussi, demande-t-elle, une justice dans cette affaire, afin que les auteurs et leurs complices soient jugés pour détournement de fonds publics, d’utilisation frauduleuse de deniers publics…
En attendant la réaction du pouvoir en termes d’action en justice, la PCC a annoncé une autre manifestation pour le samedi prochain.
Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here