DIP : la Majorité en rangs dispersés

Intense activité politique ce week-end, notamment au sein de la Majorité présidentielle sur fond de division. Tandis que le RPM le Parti présidentiel était au CICB, l’ASMA-CFP de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA était à l’hôtel Radisson, l’EPM (Alliance Ensemble pour le Mali sensé regrouper tout le monde) choisit l’hôtel Orpheus Dream Village, à Missabougou. Tous pour s’approprier les TDR (termes de référence) du dialogue politique inclusif ou préparer les militants à une participation utile. Mais tous parlent-ils encore d’une seule et même voix ?

La Fédération des sections RPM du District de Bamako a tenu ce samedi 24 août sa première conférence au CICB.
Sous la houlette de son président Mamadou Frankaly KEITA, Conseiller spécial du Président IBK, deux thèmes étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : l’Accord politique de gouvernance et le Dialogue politique inclusif.
Le président du RPM, le Dr Bocary TRETA, a ouvert les travaux de la conférence, en présence d’une forte représentation des partis alliés.
Selon le Président du Parti présidentiel et de la Majorité, le RPM s’engage dans un vaste projet de modernisation. L’inscription des militants dans un registre et le paiement régulier des cotisations deviennent désormais des priorités urgentes, selon le Président du Parti Dr TRETA.
L’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) a organisé ce samedi 24 août, une journée de réflexion en vue d’une participation dynamique de ses cadres au futur dialogue politique inclusif à l’hôtel Radisson, sous la présidence de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga Président du Parti.
Trois thèmes étaient à l’ordre du jour de cette Journée de réflexion sur le dialogue politique inclusif :
-‘’Réforme Politiques et constitutionnelles’’ présenté par Pr Mohamed TRAORE
-‘’Réorganisation et Gouvernance territoriale’’ exposé par l’ancien ministre Ousmane SY.
-‘’Enjeux Géopolitiques de la crise au Sahel sur l’Afrique’’.
Sur les mêmes thèmes, à savoir l’Accord politique de gouvernance et le Dialogue politique inclusif, l’Alliance politique et électorale «Ensemble pour le Mali-EPM» a réuni ce même samedi 24 août ses 4es assises.
L’objectif de cette rencontre du Rassemblement pour le Mali (RPM) et ses alliés est de préparer leur participation au dialogue politique inclusif qui est une recommandation de l’Accord politique du 2 mai 2019.
La cérémonie d’ouverture de ces 4es assises de l’Alliance politique et électorale «Ensemble pour le Mali-EPM» a été présidée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou CISSE qui avait à ses côtés le Dr Bokari TRETA.
Plusieurs responsables de partis et de mouvements politiques membres de l’EPM, ainsi que de nombreux militants ont participé à la rencontre qui s’est déroulée à l’Orpheus Dream Village, à Missabougou pour une durée de 2 jours.
Le Premier ministre qui a présidé cette 4e assise de l’Ensemble pour le Mali (EPM), dira que ce dialogue politique inclusif est « l’initiative politique la plus importante du Mali depuis la conférence nationale de 1991 ». Aussi, pour le Dr Boubou CISSE «sa réussite n’est pas une option. Sa réussite demeure pour nous tous une obligation… Nous réussirons si nous y allions avec la ferme conviction que c’est désormais notre présent et notre futur qui sont en jeu ». Pour y parvenir, il faudra, conseille-t-il, une « préparation rigoureuse ». « Nous réussirons si nous y allions avec la ferme conviction que c’est désormais notre présent et notre futur qui sont en jeu ».

L’agonie de l’EPM
Après la lutte de miel et la belle camaraderie pour faire réélire le Président Ibrahim Boubacar KEITA, l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ (EPM) est à l’article de la mort ; les Partis membres de ‘’Ensemble pour le Mali’’ ne sont plus ensemble. Ce week-end en a administré la plus illustration. L’alliance sacrée s’est brisée sous les coups de boutoir de calculs politiciens avec en ligne de mire 2023. Le RPM, le Parti présidentiel n’en a fait aucun mystère. D’ailleurs, toutes les déclarations de l’honorable DIARRASSOUBA vont dans le sens de la mise en place d’une stratégie pour la conservation du pouvoir en 2013.
L’ASMA-CFP, le Parti de l’ancien Premier ministre, n’est pas un béni oui-oui pour se saborder au profit des intérêts du RPM. S’il a accepté de soutenir et d’accompagner le Président IBK ; par contre, il n’est pas question pour lui de renoncer à son ambition légitime, celle de tout parti politique, de conquérir et d’exercer le pouvoir. Il en a donné des signes en braconnant sur le terrain même du RPM dont il a rallié quelques députés à sa cause. Ce qui a d’ailleurs fait sortir TRERA de ses gonds : « celles et ceux qui, profitant de leur position dans l’appareil, qui développent ses capacités d’attrait, qui appellent nos cadres, qui les perturbent, qui leur font des propositions tendant à les dévier de leur chemin, nous sommes convaincus que ceux-ci constituent des phénomènes passagers. Le RPM vivra, le RPM vivra, le RPM survivra à ces pratiques malsaines…. »
La crise de confiance s’est donc installée ; elle a même atteint un point de non-retour. Désormais, la compétition est ouverte et la lutte sans merci entre les alliés RPM et ASMA. La preuve. Selon des sources bien informées, c’est à l’annonce de l’organisation de la journée de réflexion de l’ASMA que le RPM a tenté d’improviser de son côté également une conférence avec le même ordre du jour portant sur le Dialogue politique inclusif. Une dispersion de la troupe qui n’aurait pas été du goût du Président IBK qui a instruit une journée unitaire. On connaît la suite…
Deux enseignements peuvent être tirés de cette situation.
Un, il y a un marquage à la culote entre le RPM et l’ASMA-CFP, chacun ayant désormais son agenda.
Deux, la parole du Président IBK n’est plus fédérative, lui qui est le seul ciment d’un regroupement, faut-il en convenir, éclectique.
Autant dire que les jours de ‘’Ensemble pour le Mali’’ sont comptés ; d’autant plus qu’on le veuille ou non l’ASMA en est l’une des plus grosses pointures.
PAR BERTIN DAKOUO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here