Salaha Baby candidat à la présidence de la Femafoot : Pourquoi ce passionné de football mérite d’être élu ?

Né le 24 avril 1971 à Bamako au quartier Hamdallaye, Rue 103, Porte 485, Salaha Baby est un ingénieur agronome de son état. Ce natif de Bamako et qui n’a jamais oublié les origines de ses parents à savoir Tombouctou et Diré, a été dès sa tendre enfance un amoureux et un pratiquant du football dans les équipes de quartier. Ayant privilégié les études, Salaha Baby décide de mettre la croix sur le football sans s’éloigner du milieu footballistique. Après ses études et son début professionnel à la GTZ, Monsieur Baby se retrouve membre du comité local des sports de Diré où il était chef antenne de la GTZ et c’est le début d’une ascension fulgurante au sein des instances sportives. Ainsi il devient 1er vice- président de la ligue de football de Tombouctou avant devenir président de ladite ligue depuis 2010 où il est à son 3e mandat. Membre fondateur de la Jeanne d’Arc de Bamako en 2007 ; Salah comme on l’appelle est l’actuel président de cette équipe qui évolue en 2e division. En 2011, il devient membre du comité exécutif de la fédération malienne de football comme président de la commission centrale du football féminin et en 2012 il occupe cumulativement le poste de président de la commission médias. En 2013 il devient 2e vice-président de la fédération malienne de football jusqu’à l’éclatement de la crise imposée par Boubacar Baba Diarra où il claqua la porte le 10 janvier 2015 pour protester contre les détournements et les malversations financières des fonds offerts par la Caf et la FIFA. C’est fort de toutes ses expériences et ses compétences acquises qu’un collectif des ligues et des clubs a décidé de porter leur choix sur ce mécène et ce passionné de football. Celui qui fut commissaire CAF pendant deux ans entend donner un souffle nouveau au football malien pour le bonheur des férus du ballon rond. Sur le plan professionnel, l’essentiel de sa carrière s’est déroulée dans le cadre de la coopération allemande (GTZ) où il fut chef d’antenne local à Diré avant de devenir coordinateur national du programme Mali-Nord/IPRODI. Depuis Février 2017, il est le représentant et mandataire de l’association der Hoffnurz (République d’Allemagne). En tout cas à l’allure où vont les choses, sauf tremblement de terre, rien ne pourra empêcher l’ascension de ce véritable passionné de football à savoir devenir président de la fédération malienne de football le 29 août prochain. Ce qui serait une bonne chose car le football malien a beaucoup besoin d’une refondation.

Saïd

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here