Si ses dirigeants montraient l’exemple : L’Afrique pourrait bel et bien se développer !

L’Afrique se développera si et seulement si ceux qui se battent pour accéder au pouvoir se battaient véritablement pour leurs populations ! Mais, cruelle réalité : ils n’ont besoin de ces dernières que comme ascenseur mais se fichent superbement de ce qu’elles vivent au quotidien ! 

Les hôpitaux africains comme l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, Donka de Conakry et l’hôpital national de Niamey seraient ultra modernes et bien équipés si les dirigeants africains s’y faisaient soigner.

Imaginez un peu : si les enfants des dirigeants allaient aux mêmes écoles de quartiers que ceux des autres enfants, il n’y aurait jamais de problème d’école à Bamako, à Conakry, à Niamey ou à Ouagadougou ! L’éducation, qui est la base d’un avenir meilleur pour le pays, est tellement misérable en Afrique !

Imaginez que si les dirigeants africains buvaient la même eau que les autres citoyens et mangeaient la même nourriture, il n’y aurait plus jamais de problème d’eau potable ou d’autosuffisance alimentaire dans les pays d’Afrique !

Imaginez ce qui ce passerait si les directeurs de sociétés comme EDM au Mali, Nigelec au Niger ou EDG en Guinée, qui fournissent de l’énergie aux pays africains, n’avaient pas accès à l’électricité ou devaient subir des délestages comme tout le monde ! Ceux-là même, qui sont supposés parler de ces problèmes – les ministres, les députés – aux présidents ne sont jamais en délestage ! Et, si c’est le cas, ils ont leurs propres générateurs électriques ! Donc ne comptez jamais voir, un jour au cours de votre vie, la fin de délestage dans ces villes !

Tant que la priorité et le souci d’un Président sera de réparer les routes qu’il prend lui-même tous les jours, n’espérez pas de voir des routes en bon état comme c’est le cas en Europe, aux USA !

Quand le Président ou un élu ne sont en contact avec la population que pendant les élections, qui se passent chaque 5 ou 7 ans, comment pourrait-il connaître les problèmes de leur pays et aider à les régler ?

Quand les dirigeants assurent qu’il n’étaient informés des grandes décisions du pays qu’ils sont supposés gérer, comment quelqu’un peut-il s’attendre à ce que ce pays sorte de la boue ?

Pourtant, ces mêmes dirigeants africains sont plus informés sur la situation géopolitique de la France que le Président français et ne tardent jamais à atterrir rapidement à Paris à l’occasion !

Imaginez que si les fils et les petits-fils de ces dirigeants africains étaient aux fronts pour protéger leur pays, comme on voit aux USA ou autres pays développés, les armées africaines seraient bien équipées pour se défendre et les décisions ne seront jamais prises sans réflexion !

Lorsque les gens cherchent un poste politique dans un but personnel, la conséquence est désastreuse. Comme on le dit, quand on y va seul, on va vite, quand on va ensemble, on va loin.

En conclusion, posez-vous la question : comment quelqu’un peut-il résoudre nos problèmes qui ne le concernent pas directement ? C’est à ce niveau que le développement de l’Afrique est bloqué ! Il se débloquera le jour où les décideurs seront directement confrontés à la même réalité que les autres citoyens.

Les Européens et Américains ne viendront pas développer l’Afrique à la place des Africains. C’est aux Africains d’organiser leur propre intelligence et de bâtir leurs villes et leurs villages.

Source : Intelligence organisée

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here