(SIRAKO) Le Général Moussa Diawara s’implique : Et les jeunes croient en ce qu’il dit

Très vigilant sur tous les actes menaçant la sureté de l’Etat, le directeur général de la sécurité d’Etat, Gal Moussa Diawara, réussit à lever les barricades posées par le collectif ‘’Sirako’’ à Kati qui demandait la réhabilitation de leur route sans condition.

Débutée  à Kayes le week-end dernier, la manifestation populaire des jeunes réclamant la réhabilitation de la route nationale reliant Bamako à la capitale des rails, s’est très vite propagée sur tout le long du tronçon.

A Kati, le collectif Sirako a fait le même exercice courant cette semaine, avant d’être reçu par le Premier ministre Dr Boubou Cissé à la primature sans pour autant  parvenir à ramener les responsables du collectif à la raison et débloquer la route pour que le trafic routier puisse reprendre son droit.

Sentant le tort causé aux usagers de la route et dans l’optique d’éteindre rapidement l’étincelle à temps dans un pays où les tensions populaires sont prises par des adversaires politiques pour dénigrer le régime,  le patron de la sécurité d’Etat est rentré dans la danse en tant que représentant du Chef de l’Etat, pour apporter un début de solution.

Par le biais de ses réseaux, le Gal Moussa Diawara a rencontré les responsables du collectif Sirako, sans intermédiaire, agissant au nom du président de la République afin d’écouter  les jeunes et prendre en compte leurs doléances.

Estimant que les revendications du collectif font partie des ambitions du Chef de l’Etat, Gal Diawara a promis à ses interlocuteurs du démarrage des travaux de reconstructions des routes nationales N°3 et N°4, dans trois semaines, et par conséquent, sollicité la levée des barricades.

Rassurés par les paroles du chef des renseignements de notre pays, les responsables du collectif ont décidé de lever leurs barricades comme sollicité par le Général Diawara.

« La sureté de l’Etat et la stabilité du pays nous engagent. Nous sommes rentrés dans le jeu dans ce cadre là. Nous intervenons toujours en dernière position après l’exécutif pour apaiser les tensions », affirme le directeur de la sécurité d’Etat, après sa rencontre fructueuse avec le collectif Sirako.

Homme de confiance du Chef de l’Etat et très soucieux de la bonne marche du pays, le Général Moussa Diawara démontre son pragmatisme et sa vigilance en prenant à bras le corps ce problème qui a failli se propager.

La méthode diplomatique mise en avant par le directeur de la SE pour convaincre ces jeunes montre son efficacité et sauve le Mali.

En tant que premier responsable de la stabilité du pays, la stratégie d’anticipation du patron de la sécurité d’Etat sur des tensions pouvant contribuer de près ou de loin à compromettre la sureté de l’Etat est simplement rassurante.

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here