Contre la consommation des stupéfiants : La jeunesse de Dianéguela/Sokorodji s’organise !

A travers l’organisation de concours de meilleurs rappeurs et la compétition d’Arts martiaux, les jeunes de Dianéguela et Sokorodji sensibilisent leurs camarades contre la consommation d’alcool et de stupéfiants. La devanture du Centre secondaire d’Etat civil de Dianéguéla abritera cette édition dont l’ouverture a eu lieu le 31 Août 2019.

La consommation des drogues et d’alcool est un véritable fléau qui ronge la couche juvénile. Elle est à la base de l’abandon de l’école par les jeunes, des assassinats et autres actes malsains dans la communauté. Ce fléau va jeter l’avenir des jeunes dans la poubelle, si l’on ne prend pas des mesures idoines pour contrer son évolution.

C’est fort de ce constat que les jeunes de Dianéguela et Sokorodji sous l’égide de Sidibé, s’engagent à sensibiliser leurs camarades contre la consommation des stupéfiants. Cette édition est parrainée par le Maire Délégué de Dianéguela.

Dans son mot introductif, le parrain a remercié Sidi Mohamed Sidibé de l’entreprise Sokady World pour la belle initiative.

A ce propos, Abdoul Aziz Haidara affirme en ces termes : « quand Sidi Mohamed Sidibé, initiateur de ce projet me l’a soumis, je l’ai accepté sans hésiter. J’avoue que j’ai accepté le projet sans hésiter quand il me l’a soumis. Il est ici question de sensibiliser les jeunes par rapport aux consommations des produits dangereux pour leur santé et par la société en ce sens qu’il est à la base de tous les maux : abandon de l’école par certains jeunes, coups et blessures, assassinats. Une fois consommée, on ne se contrôle plus d’où l’acte. Si les principaux concernés prennent l’initiative d’arrêter d’en consommer, nous ne faisons que nous en réjouir, d’où mon adhésion à la chose».

Du moins que nous pouvons, nous pérennisons ce genre d’initiative, a ajouté l’édile.

Quant à Sidi Mohamed Sidibé, initiateur du projet dira qu’il est parti du constat que l’avenir des jeunes est compromis à cause de la consommation des stupéfiants.

«En tant que jeune, il est de mon devoir de me pencher sur le sujet, d’où la tenue de la présente édition. Pour mieux sensibiliser le public, nous avons choisi le rap et les arts martiaux. Vu l’intérêt qu’accordent les jeunes à ces sports, nous les avons choisis pour mener la sensibilisation. Les jeunes sont mis en compétition dans les disciplines respectives et seront départagés en finale le 22 septembre prochain, date de clôture de l’activité », affirme Sidi Mohamed.

Sidi Mohamed invite le public à sortir massivement pour assister les jeunes dans les compétitions respectives.

Notons qu’à l’ouverture, il y a eu des démonstrations de pratiquants d’arts martiaux, notamment le Kung Fu Wushu, le Taekwondo, le Close combat et self défense, le Poyi, le sketch sur les méfaits des drogues, pour ne citer que ceux-ci. Rendez-vous le 22 septembre pour la finale avec les jeunes.

Ambaba de Dissongo

Source: L’Observatoire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here