Focus : Consécration !

Les férus de basket-ball l’auront appris tard dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Mais le commun des Maliens découvre à son réveil le 29 août qu’un des nôtres,  Hamane Niang, pour ne pas le nommer, est élu à l’unanimité Président de FIBA Monde, un honneur qui n’était revenu qu’une fois à notre continent à travers un Sénégalais. Célébrons une victoire du Mali, savourons la joie d’une bonne nouvelle dans un pays où les tragédies sont le lot quotidien.
Mais cette belle consécration du président Hamane Niang est une preuve éclatante de ce qu’une gouvernance visionnaire peut apporter à un pays. Le président ATT s’est réjoui à coup sûr comme tous les Maliens de l’élection de l’enfant de Kayes, mais il ne tirera aucune vanité de cet heureux événement. Toutefois, au risque d’écœurer les pisse-froid, Hamane Niang est le fruit d’une passion individuelle (son engagement pour le sport et le basket) et une vision politique qui ouvre la voie à toutes les conquêtes.

La victoire du 28 août 2019 s’est dessinée au soir de la consécration des Aigles seniors à l’afro-basket féminin à Dakar en 2007 dans une ambiance de folie contre le pays hôte.  Pour la première fois, notre basket (filles comme garçons)  qui a joué les éternels seconds, se retrouvait sur le toit de l’Afrique. Mais ce sacre ne devait rien au hasard. Dès son accession au pouvoir en 2002, le président ATT lance le chantier titanesque des play-grounds pour permettre au plus grand nombre de jeunes de s’adonner à la pratique. Les terrains de basket poussent comme des champignons dans les quartiers, dotés d’éclairage public pour une utilisation des installations le soir tombé avec une température plus clémente.

L’élargissement de la base populaire du basket a puissamment contribué au renforcement de l’élite. La génération de Dakar couronne cette politique volontariste.

De retour à Bamako, le président de la Fédération de basket-ball, en récompense de ses résultats, entre dans le gouvernement en qualité de ministre des Sports. Le président ATT poursuit l’investissement dans le basket: la salle dénommée Abdallah Haïdara au sein de l’INJS est aménagée pour accueillir le championnat d’Afrique féminin 2011. Le Palais des Sports Salamata Maïga vient clore cet épisode de bâtisseur pour le rayonnement du sport malien. C’est cet effort qui vaut au Mali de truster les titres africains de la balle au panier singulièrement dans les catégories montantes U-17, U-20 dans une insolente loi des séries.
Les résultats du basket malien légitiment la présence de Hamane Niang à la tête de FIBA Afrique et ont fondé son ambition victorieuse de présider le basket mondial.

Du bilan du président ATT, on peut prolonger la réflexion jusqu’au football, avec les stades de Bougouni, San et Koutiala qui sont venus renforcer les infrastructures de la CAN 2002 sous le président Konaré. Le fait que l’US Bougouni ait remporté la coupe du Mali 2012 de football montre bien qu’une vision éclairée produit des résultats encore des années après. Il n’y a pas de génération spontanée !

 Sambou Diarra

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here