Promotion des petites et moyennes agricoles : Le JCAR et la BNDA se donnent la main

Ce partenariat vise à renforcer la communication autour de la nouvelle méthode de la Banque agricole, à savoir comment envisager les mécanismes de promotion et de développement des PMEA.

La salle de conférences du Conseil de cercle de Koutiala a servi de cadre le 31 août dernier, aux travaux de la première édition de la rencontre JCAR (Journalisme citoyen Action pour la République) et la BNDA (Banque nationale du développement agricole) sous le thème :” Comment envisager les mécanismes de promotion et de développement des petites et moyennes entreprises agricoles (PMEA).

L’ouverture des travaux s’est déroulée dans un climat de convivialité sous la présidence du 1er adjoint du préfet de Kouliala, Souleymane Tembely, en présence du maire de la commune urbaine, Oumar Dembélé, de l’adjoint au directeur commercial et marketing de la BNDA, Lassine Coulibaly et du président du JCAR, Abdrahamane Maiga.

Ce partenariat du JCAR et la BNDA vise à renforcer la communication autour de la nouvelle méthode de la Banque agricole, à savoir comment envisager les mécanismes de promotion et de développement des petites et moyennes entreprises agricoles (PMEA).

Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune urbaine, Oumar Dembele, s’est réjoui du choix de sa ville pour abriter cette rencontre importante entre les professionnels des médias et les responsables de la BNDA sur un sujet important, le financement des PMEA. Il a ensuite souhaité du fond du coeur la réussite totale des travaux de la présente assise.

Pour sa part l’adjoint au directeur commercial et marketing, Lassine Coulibaly, s’est réjoui du partenariat avec le JCAR pour l’organisation de la présente assise qui permettra à sa banque de mieux informer les populations ciblées concernant ces nouveaux produits. Il s’agit du thème du jour : ” Comment envisager les mécanismes de promotion et de développement des petites et moyennes entreprises agricoles au Mali”. Parlant de ces nouveaux mécanismes de financement des PMEA par BNDA. Selon M Coulibaly, ce prêt est destiné à financer un équipement, des réparations ou des améliorations sur un équipement amortissable par l’entreprise sur plus de 12 mois.

Pour bénéficier de ce prêt, c’est très simple, il faut être un paysan dans l’une des différentes zones agricoles à savoir: les zones OHVN, CMDT et Office du Niger.

Pour les deux zones OHVN et CMDT, il faut avoir 30 hectares pour bénéficier de ce prêt de financement. Et pour la zone Office du Niger le quota est fixé à 20 hectares.

Les clientèle ciblée, selon le représentant de la BNDA, tout PMEA justifiant d’un besoin en fonds de roulement pour la campagne agricole. La BNDA n’accordera de prêt trésorie qu’aux PMEA générant un revenu stable suffisant pour rembourser le crédit. Les conditions habituelles de la BNDA seront appliquées, a précisé Lassine Coulibaly.

Prenant la parole le président du JCAR, Abdramane Maiga, a remercié les responsables de la BNDA pour avoir porté leur confiance à son organisation tout en finançant les activités de cette journée d’information. Il a également remercié les autorités de la capitale de l’or blanc pour leur accueil chaleureux.

A sa suite, l’adjoint du prêfet a salué la bonne collaboration entre une organisation de presse et la BNDA, la banque agricole du Mali créée en 1981.

Souleymane Tembely a prié pour la perennisation de cette bonne collaboration entre JCAR et la BNDA qui entre dans le cadre de renforcement des capacités des journalistes à mieux connaître les produits de la Banque.

La rencontre s’est terminée par la remise de distinctions de reconnaissance à certaines personnalités de la ville, dont des autorités coutumières, politiques et administratives.

AMTouré

Envoyé spécial à Koutiala

Source: Le 22 Septembre

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here