« Mahmoud Dicko se bat pour le Mali, pour la paix… », dixit Kaou Djim

Pour le Coordinateur général de la CMAS, M. Issa Kaou Djim, ce harangueur de foule, à l’entame de ses propos, il a tenu à rendre un vibrant hommage à l’imam Mahmoud Dicko, qu’il qualifie d’éclairé, le Cheick pour ensuite rappeler les raisons de la création de la CMAS rendu public à la presse le 1er août dernier à la Maison de la Presse. Ce jour, dit-il, une déclaration a été lue aux hommes de médias. Selon Kaou Djim, la situation que vit le Mali est partie de la grave crise multidimensionnelle de 2012. L’occasion qui n’est jamais de trop, a été de rappeler le rôle combien important joué par le Cheick Mahmoud Dicko, tant l’avènement de la démocratie au mali que dans sa pratique.

Mahmoud Dicko se bat pour le Mali…

« Vous vous rappelez de la prise de position du Cheick face au code la famille, son combat pour l’ouverture d’un corridor humanitaire afin d‘acheminer des vivres aux populations du nord durement frappées par l’envahissement des groupes armés, ses sorties du 10 février 2019 ou du 5 avril 2019, ont fait de lui, un homme incontournable qui a une vie politique. Mahmoud Dicko se bat en tant que malien pour le bonheur du peuple. C’est fort de ces actions que nous avons eu l’idée de créer ce mouvement CMAS pour soutenir toutes ses actions.

CMAS, c’est de créer une synergie d‘actions autour de Mahmoud Dicko…

L’objectif recherché est de créer une synergie d’actions autour de lui, une sorte d’instrument de travail car le constat est noble et patriotique puisque l’imam Dicko est un défenseur du Mali, un vrai patriote, un meneur d’hommes qui faut-il le rappeler, a été le président de la Commission de bons offices avec son engagement sans faille pour la paix et la cohésion. Il faut rappeler qu’il a toujours parlé de dialogue, de paix, de réconciliation, sans qu’on ne le comprenne puisque voyant les choses arriver afin de les contrer. Le meeting du 5 avril dernier était un avertissement pour déjouer les confrontations ethniques en cours au centre du pays ».

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here