Première déclaration fracassante de Kémi Séba à Bamako

Juste à son arrivée à la Bourse de Travail de Bamako après quelques ennuis à la police des frontières de l’Aéoroport Internation Modibo Kéita de Bamako, l’activiste Kémi Séba a fait ses premières, fracassantes, sur le néocolonialisme.

« Je n’ai pas été maltraité, il faut le dire, parce qu’il y a beaucoup de patriotes à l’aéroport. Mais malheureusement, eux-mêmes doivent suivre des instructions.

Les instructions qui leur ont été données est que je suis une personnalité politique dangereuse, donc par les autorités maliennes surveillé. Et on sait quand on parle des autorités maliennes malheureusement en parallèle il y a des autorités françaises qui ne voient pas d’un bon œil le combat politique que nus menons contre le néocolonialisme de manière générale et contre le néocolonialisme français en particulier.

Comme je l’ai dit à la police et comme je le dis ici, nous sommes venus pour nous mobiliser pacifiquement, intelligemment contre le néocolonialisme sous toutes ses formes, contre l’élargissement de la zone CFA de l’oligarchie française et l’oligarchie africaine qui agit en concubinage incestueuse cette oligarchie française.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here