Affaire Bakary Togola: Le Procureur de la République en charge du Pôle Economique et Financier expose les faits

L'information a été de la mise sous mandat dépôt du président du conseil d'Administration de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali a été rendue publique le Vendredi 13 Septembre 2019. Depuis ce jour, toutes sortes d'informations circulent sur cette affaire, c'est pourquoi le procureur de la République en charge du pôle économique et financier, Mamadu Kassogué a organisé ce samedi 14 Septembre 2019, un point de presse pour exposer les faits, c'est dire donner les vraies informations à la presse sur cette affaire.

Selon le Procureur de la République en charge du pôle économique et financier, l'affaire dite
"l'affaire Bakary Togola" est une Affaire des ristournes mises à disposition par la CMDT au profit des paysans précisément de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali (CSCPC).

Tout a commencé à partir d’une dénonciation anonyme qui est parvenue au Pôle Economique et Financier à travers une correspondance dans laquelle il avait été cas de malversations au niveau de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali. Cette correspondance a laissé entendre que des malversations de plus de 3 milliards ont été faites au niveau de cette organisation.

C’est ainsi que le Pôle Economique et Financier a ordonné l’ouverture d’une enquête en saisissant la brigade du Pôle Economique et Financier. Cette brigade a commencé ses investigations et le dénonciateur anonyme a beaucoup contribué à cette enquête. Il a non seulement produit suffisamment de documents pour outiller sa dénonciation, mais il a aussi contribué à faire comprendre au Pôle Economique et Financier les lignes comptables des documents. Cela a permis à ‘enquête de s’avancer très rapidement.

A l’issue des investigations, le Pôle Economique et Financier à pu observer que les soupçons avaient une base de réalité en ce sens que les investigations menées ont permis de comprendre que de 2013 à 2019, la CMDT a mis à la disposition de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali, 13 milliards 431 millions 431 mille 037 Francs CFA. Sur ce montant, seul 8 milliards, 854 millions 770 mille 823 FCFA ressortent de la comptabilité de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali (CSCPC). Donc il y a un montant de 4 milliards 576 mille 214FCFA qui n’ont pas été comptabilisés. Sur les 8 milliards qui ont été comptabilisés seuls 3 milliards 969 millions 284 mille 966 FCFA ont pu être justifiés. Cela veut dire qu’un montant de 4 milliards 885 millions 475 mille 857 FCFA restent non justifiés. Ce qui fait un total non justifié de 9 milliards 462 millions 152 mille 071 FCFA, écarts découverts à la date d’aujourd’hui.

Ce résultat est obtenu à la suite de l’enquête préliminaire et le relais est pris maintenant par les juges d’instructions. C’est pourquoi une mesure de garde à vue a été prise à l’encontre de Bakary Togola, président du Conseil d’Administration de la Confédération des Sociétés Coopératives des producteurs du Coton du Mali (CSCPC) et présumé auteur principal de ces malversations financières dénoncées.

Le dossier a été transmis au juge d’instruction qui a décerné un mandat de dépôt pour le garder en détention préventive. Le juge d’instrument va continuer avec les investigations, il va approfondir les enquêtes et voir si les montants allégués sont confirmés ou non.

Pour finir son intervention, M. Kassogué a affirmé que « Nous sommes dans le combat de l’objectivité, nous n'avons rien contre Bakary Togola, nous n'avons rien contre personne, nous sommes sur des faits». Il a ensuite donnée toute l'assurance que les règles procédures seront strictement respectées surtout celles relatives à la présomption d'innocence.

MS et Fsanogo/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here